REPRISES DES MISSIONS D’EXTRACTIONS JUDICIAIRES

REPRISES DES MISSIONS D’EXTRACTIONS JUDICIAIRES :

LA MISE EN PERIL DE L’INSTITUTION ET DE SES PERSONNELS !

L’UFAP UNSa Justice appelle l’attention de nos concitoyennes et concitoyens sur la reprise progressive des missions d’Extractions Judiciaires par l’Administration Pénitentiaire (AP). Le basculement du Ministère de l’Intérieur vers le Ministère de la Justice a été officialisé en septembre 2011, donnant à l’AP un nouveau périmètre d’action en élargissant le champ de ses missions et  compétences.

Les sorties des personnes détenues depuis un établissement pénitentiaire ne seront plus assurées par la Police ou la Gendarmerie Nationale ; ce sont les Personnels de surveillance qui en auront la charge.

Si, effectivement, certains moyens ont bien été reversés à l’AP, il s’avère, d’ores et déjà, que le niveau déployé est bien en deçà de ce qui serait nécessaire au bon accomplissement des missions régaliennes qui incombent aux Personnels pénitentiaires.

En effet, toutes les structures pénitentiaires sont et seront impactées par ce transfert de missions alors même que nos établissements, en surpopulation pénale endémique, sont déjà en situation avancée de carence en effectifs.

Si le transfert de compétences n’est pas un problème en soi pour la 1ère Organisation Syndicale, il est évident que les conditions de reprise de ces missions est de nature à mettre gravement en péril l’institution ainsi que la sécurité des Personnels et de l’ensemble de la population.

Aussi, à l’heure où il est question d’une future Loi de Programmation pour la Justice, il est essentiel que la réflexion sur l’organisation de l’administration pénitentiaire ne se cantonne pas au simple fait d’acter 15000 nouvelles places de prison.

Pour l’UFAP UNSa Justice, il est primordial de réorienter la politique carcérale et d’octroyer tous les moyens nécessaires à l’exercice de nos fonctions et la prise en charge cohérente et efficiente de nos nouvelles missions.

Par conséquent, l’UFAP UNSa Justice lance un appel auprès de nos gouvernants sur les difficultés rencontrées, en adressant un courrier à l’ensemble des parlementaires et élus de notre pays sans oubliés les représentants de l’État afin de leur proposer une rencontre visant à faire un point sur l’état de nos prisons et leur soumettre nos réflexions et propositions.

Pour l’UFAP UNSa Justice, il est de notre devoir d’informer l’ensemble de la population sur les problématiques pénitentiaires et leurs conséquences sur son quotidien et sa sécurité.

L’UFAP UNSa Justice invite les citoyennes et citoyens à nous accompagner dans cette démarche, en alertant leurs élus sur la nécessité de moderniser le service public pénitentiaire et de lui attribuer les moyens attendus pour son bon fonctionnement dans l’intérêt de toutes et tous.

 

Paris, le 27 novembre 2017.

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Le Secrétaire Général,

Jean-François FORGET

CONTACT PRESSE : 06-09-11-07-97

communiqué reprise EJ

Related posts