Retour du jour de carence et gel du point d’indice : Démagogique et injuste !

L’UFAP UNSa Justice ne peut rester insensible face aux décisions visant à réintroduire un jour de carence et le gel du point d’indice. Annoncées par le Ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald DARMANIN lors des Etats Généraux des comptes de la Nation, celles-ci sont profondément injustes car l’une nuit à la santé des Agents Publics alors que leurs conditions de travail se dégradent fortement et l’autre creuse le déficit du pouvoir d’achat des Fonctionnaires. Les Agents ne s’absentent pas sans raison !…

Le retour du jour de carence est démagogique car ce n’est pas cette mesure représentant 170 millions d’euros qui rééquilibrera le budget de la France et qui permettra d’économiser les 5 milliards nécessaires pour boucler le budget 2017, selon l’audit de la Cour des Comptes. Elle est tout simplement inutile !

Cette décision est totalement INJUSTE car les Fonctionnaires ne sont pas couverts par une convention collective comme les deux tiers des salariés de notre pays !

Cette décision est démagogique et populiste !

Pour l’UFAP UNSa Justice, après le gel annoncé de la valeur du point d’indice, cette mesure apparaît comme un véritable manque de reconnaissance de l’implication des Agents Publics dans leurs missions.

Le Ministre a également confirmé la suppression de 120 000 postes. La Fonction Publique et les Agents Publics ne peuvent être ramenés en permanence à une ligne budgétaire !

C’est pourquoi, l’UFAP UNSa Justice par le biais de sa structure de l’UNSa Fonction Publique demande une amélioration des conditions de travail, une médecine de prévention efficiente et une réelle qualité de vie au travail.

C’est ce qu’elle réaffirmera lors du prochain Conseil Commun de la Fonction Publique en demandant, entre autres, au Ministre de l’Action et des Comptes Publics de permettre à tous les Agents de disposer d’une protection sociale complémentaire incluant une participation significative des employeurs publics.

Au niveau Pénitentiaire, l’UFAP UNSa Justice réaffirme son engagement et les différents relevés de conclusions qui viennent d’être signés, pour lesquels nous revendiquons leurs mises en œuvre et les budgets dès 2018 !

Enfin, si carence il y a, c’est bien celle d’un véritable dialogue social, sur les trois récentes annonces qui frappent les Fonctionnaires.

A ce rythme, la rentrée s’annonce tendue…

Paris, le 11 juillet 2017

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Le Secrétaire Général,

Jean-François FORGET

110717 – Retour du jour de carence

Related posts