RÉUNION « OSNY » PLACE VENDÔME ENTRE LA CHANCELLERIE ET LES ORGANISATIONS SYNDICALES

Le gouvernement persiste et signe malgré l’évidence !…

Le lundi 12 septembre 2016, à la demande de l’UFAP UNSa Justice, les trois Organisations Syndicales représentatives ont été reçues Place Vendôme par le Conseiller auprès du Ministre et le Conseiller Technique aux affaires pénitentiaires.

Cette réunion, à laquelle le Ministre n’a pas participé, avait pour objectif de débriefer, plus d’une semaine après les faits, sur l’ATTENTAT TERRORISTE qui s’est déroulé à la MA Osny le 4 septembre dernier.

L’UFAP UNSa Justice a rappelé que le drame vécu par nos Collègues est bien un acte de TERRORISME ! La qualification des faits par la Justice corrobore nos propos tenus dès le lendemain des événements.

Notre Organisation Syndicale a fait valoir ses positions relatives à la gestion des détenus qualifiés par l’administration de « radicalisés ».

Pour l’UFAP UNSa Justice, il est NECESSAIRE et URGENT de donner la priorité à la sécurité des Personnels Pénitentiaires en contact avec ces individus !

Nous avons insisté sur l’ÉTANCHÉITÉ OBLIGATOIRE des structures hébergeant ce type de profil, étanchéité externe et interne. Celle-ci ne serait rendue possible que par la création de structures totalement indépendantes et de petites tailles (50 à 70 détenus).

Une fois la sécurité garantie, alors il sera temps de songer à un programme de prise en charge spécifique !…

Qu’attendent-ils ?… La vidéo de l’égorgement d’un Personnel diffusée sur internet ?… Une action concertée sur plusieurs structures au même moment ?… L’attaque d’un établissement depuis l’extérieur ?!…

Depuis le 4 septembre dernier, la donne a changé : ces individus veulent notre mort à la fois pour ce que nous représentons, mais surtout pour ce que nous sommes. Ne nous y trompons pas !…

Seulement voilà, nos dirigeants sont tellement sûrs d’eux-mêmes qu’ils en deviennent pathétiques et ne comprennent pas qu’il soit possible d’être en désaccord avec eux !… Un conseil scientifique a été mis en place dernièrement dans l’objectif inavoué de trouver une caution morale à leurs propres certitudes.

Vous l’aurez compris : il n’est rien sorti de ladite réunion !… Aucune mesure forte et applicable immédiatement pour notre sécurité. Les annonces dominicales du Ministre sont leurs seules propositions, qui se trouvent déjà dans un document de travail de janvier 2016 relatif à la doctrine d’emploi des Unités Dédiées. Zéro pointé !… Vous pouvez revoir votre copie Monsieur le Ministre !…

L’UFAP UNSa Justice est revenue sur la situation de nos Camarades touchés dans leur chair ainsi que sur celle de leur famille dont le quotidien vient d’être bouleversé pour toujours.

L’UFAP UNSa Justice veillera à ce que les discours bienveillants et les égards habituels de nos dirigeants ne soient pas de la « bobo thérapie » de circonstance.

L’accompagnement des Collègues victimes ainsi que leurs proches doit être pérenne, global et aller bien au-delà d’une simple breloque !…

Par ailleurs, où est la prise en charge de la Collègue qui a pratiqué les gestes de premiers secours?… Nos dirigeants ne semblent guère se soucier de sa situation et de son bien-être. C’est tout simplement INADMISSIBLE et HONTEUX !

L’UFAP UNSa Justice a demandé qu’une inspection soit diligentée dans les meilleurs délais. Les dysfonctionnements doivent être mis à jour et les responsabilités établies :

  • Pourquoi ce détenu terroriste (avec un tel profil dénoncé par de nombreux Professionnels), a-t-il été affecté à Osny ?!…
  • Qui a émis les avis ?…
  • Qui a pris la décision finale ?…
  • Il semble que cet individu n’avait pas sa place au sein de ce programme !…
  • Pourquoi n’y a-t-il aucun encadrement et chef de service dans cette unité dédiée à OSNY depuis son ouverture ?!…

Quand cesseront le copinage, la tartufferie et la vanité dans la gestion et le suivi de la thématique islamiste ?!…

L’UFAP UNSa Justice espère que les concerné(e)s auront un sursaut d’orgueil et les invite à réintégrer un parcours de carrière plus classique, ou carrément changer d’horizon, au nom de l’intérêt général et de la non mise en danger des Personnels pénitentiaires.

Ça suffit !… Il y a urgence, il en va de la vie des Personnels !…

Paris, le 14 septembre 2016

Pour l’UFAP UNSa Justice

Le Secrétaire Général,

Jean-François FORGET.

140916-reunion-chancellerie-os-du-12092016-osny

Related posts