Surencombrement/ situation explosive – UFAP Unsa Justice MA LAVAL

MAISON D’ARRÊT

     DE LAVAL

                                                                                                                                         le 22/05/2017

 

                    

                        Surencombrement/ situation explosive à

                                 la Maison d’ Arrêt de LAVAL

Après de multiples appels auprès des autorités judiciaires locales, l’UFAP/UNSA Justice dénonce l’absence de concertation .

Ignorés de nos soit disants collègues de la Magistrature l’UFAP/UNSA Justice est contrainte d’exprimer son ras le bol d’être pris pour des « C… »

En effet, les effectifs sont au plus haut : 56 places pour 132 détenus incarcérés ce jour (235% surencombrement).

Malgré le taux de surencombrement jamais égalé, la Maison d’Arrêt continue de recevoir des personnes d’autres juridictions (Rennes) ainsi que des mises à exécution de vieilles condamnations ( 60 jours amende, mise à exécution d’une peine d’ un mois résultant d’un TIG non effectué…)

La justice n’a que le « nom » car comment imaginer des individus obligés de cohabiter dans 9m carré, comment imaginer des familles de détenus privés de parloir, et bien d’autres questions encore…

Les insultes, les menaces sont le quotidien de notre détention.

Au delà des difficultés rencontrées, l’UFAP/UNSA Justice remercie l’ensemble des personnels d’oeuvrer pour le bon déroulement de l’institution.

En revanche, le dernier maillon de la chaîne est vraiment prêt à céder.

 

Le bureau local UFAP/UNSA Justice

Related posts