Tract LE HAVRE – UR RENNES

Caen, le 17 juillet 2017

 

                      Le 13 juillet dernier, l’Union Régionale était reçue en audience par le DI à Rennes.

                     L’occasion de lui faire part des problèmes du CP LE HAVRE où favoritisme et lien familiaux font bon ménage.

                      L’UFAP Unsa Justice a dénoncé l’attribution du poste QI/ QD, attribué en fonction du lien parental entre la directrice et l’agent désigné alors même que ce dernier faisait l’objet d’une faute professionnelle grave mais classée sans suite quelques mois auparavant.

                      Plus généralement, l’UFAP Unsa Justice a exigé que des critères de nomination aux postes offerts, comme le prévoit la charte nationale des services, soient vus en CTS et actés dans la charte locale des services.

La politique du piston doit cesser dans cet établissement !!!

                      L’UFAP Unsa Justice en a profité pour exiger une formation des personnels QI/QD notamment pour la prise en charge de détenus radicalisés.

                      Concernant les PFNA, l’UFAP Unsa Justice a demandé des éclaircissements et a exigé le statu quo en fonction du choix des agents.

Sur ce point, le DI souhaite que l’avis du CTS, une fois qu’il se sera prononcé, soit respecté.

                       Pour les deux points précédents, l’UFAP Unsa Justice attend des réponses.

                       Pour finir, l’UFAP Unsa Justice a évoqué la mise en marche accélérée des groupes de travail sur ce site alors qu’il manque un nombre important d’agents pour mener à bien toute réforme. Sur ce point, le rendez-vous est pris avec la DI et notre syndicat local dans le cadre d’un COPIL régional.

                                                                                                                   Pour le Bureau Régional

Related posts