Turberculose : il est urgent de réagir !

 

CP LONGUENESSE

Jeudi 8 mars 2018

Courant octobre, un arrivant a été signalé par l’UCSA comme étant porteur de la tuberculose. Suite à cela,  plusieurs agents aujourd’hui ont découvert qu’ils étaient porteurs du bacille tuberculeux. Cette situation inquiètent légitiment de nombreux personnels de l’établissement et il devient urgent de programmer un CHSCT extraordinaire pour mettre en place avec le médecin de prévention et le CLAT (Centre de Lutte Anti Tuberculeuse) le protocole de prise en charge.

D’ores et déjà, l’UFAP Unsa Justice exige un dépistage d’urgence de l’ensemble des personnels (personnels de surveillance, personnels administratifs, personnels techniques,  personnels d’insertion et probation, partenaires privés) ayant exercé

 sur le CP de LONGUENESSE !

 

En effet, durant 4 mois les personnels de tous corps et grades ont pu être en contact avec cette maladie fortement contagieuse. Il est donc nécessaire de ne pas perdre de temps dans l’application du protocole pour éviter que l’épidémie ne se répande. Par ailleurs, les personnels porteurs du bacille doivent également être reconnus en maladie professionnelle.

 

Enfin, il est important que l’administration informe rapidement les personnels des mesures engagées, et sur l’évolution des choses. Les agents ont besoin de transparence pour être rassurés !

 

L’heure n’est pas au débat stérile mais à la réaction rapide !

 

L’UFAP Unsa Justice, quant à elle ne manquera pas de tenir informés les collègues des réponses apportées par la direction locale pour gérer au mieux cette situation.

 

 

Le secrétaire  UFAP Unsa Justice

Yannick LEFEBVRE

Related posts