UN ÉTABLISSEMENT VIEILLISSANT – LORIENT CP

UFAP-UNSa Justice

du Centre Pénitentiaire

 de LORIENT

 

UN ÉTABLISSEMENT VIEILLISSANT

QUI DEMANDE À ÊTRE RESTAURÉ.                                                

Depuis de nombreuses années, L’UFAP-UNSa Justice constate une dégradation significative des sols de l’ensemble de la détention.

Ceux-ci se délitent irrémédiablement aux passages répétés des chariots de cantine et de nourriture. Des zones endommagées de plus de 1m2 sont constatées sur divers étages.

Par ailleurs, l’intervention des services techniques sur ces sols sont impossibles sans un confinement total de la zone vu le caractère amianté de ceux-ci. Les risques sanitaires sur le personnel et la PPSMJ sont donc réels, mais sont-ils évalués pour autant ?

L’établissement date de 1982 et il est donc normal qu’il soit vieillissant. De ce fait, vu l’ampleur des travaux, ainsi que leurs spécificités (désamiantage), il est plus que temps d’envisager une rénovation de l’établissement, secteur par secteur. Il faudra bien évidemment profiter de cette rénovation et remise aux normes pour repenser les cellules qui ne sont plus  en adéquation avec les besoins de la PPSMJ du 21ème siècle.

Pour exemple, le CP NANTES, qui est de la même génération d’établissement et avec la même problématique d’amiante, a restauré un bâtiment complet (bâtiment D). Alors, qu’attend l’Administration pour engager des travaux similaires sur le CP LORIENT ?

L’UFAP-UNSa Justice de Lorient exige par conséquent que des tests amiantes soient réalisés sur l’ensemble de la détention afin de déterminer précisément et de manière officielle le taux de dangerosité pour les personnes qui déambulent quotidiennement dans cet établissement.

De plus, l’UFAP-UNSa Justice exige que le DUERP soit renseigné sur cette problématique d’amiante notamment, afin que ce point soit évoqué lors d’un CHSCTD prochain.

Le bureau local

Le 20 janvier 2017

Related posts