Une agression imprévisible, lâche et gratuite !

Ce lundi 21 Août 2017, vers 13h15, lors de l’ouverture du 1er Grand Bâtiment C, un voyou a sauvagement agressé notre collègue et camarade en charge de cet étage !
Sans aucun signe précurseur, ni antécédent d’accrochage, ce criminel lui a jeté de l’huile brûlante au visage !
Fort heureusement, par réflexe et professionnalisme l’agent a réussi à refermer la porte face à son
agresseur. Que serait-il arrivé autrement ???
Il a même partiellement esquivé l’attaque, déclenché l’alarme puis s’est rendu immédiatement à l’Unité Sanitaire. Il y a reçu les premiers soins nécessaires face à la gravité du geste criminel commis à son encontre…
Le bilan est dramatique, les lésions sévères. Les brûlures s’étendent du visage jusqu’au bras… !!!
Une prise en charge somatique de notre collègue a été mise en œuvre… Néanmoins le plus dur reste certainement à venir ! Les stigmates d’une telle violence sont évidents !!!
L’agresseur, quant à lui, a été placé en prévention en cellule disciplinaire.
L’UFAP exige une sanction disciplinaire exemplaire pour cet acte odieux.
L’UFAP souhaite bien évidemment que le Parquet instruise et poursuive cet individu pour que Justice soit rendue !
La peine infligée doit être un message fort envoyé à la voyoucratie !!!
L’UFAP exige son transfert immédiat et demande qu’il ne puisse se soustraire à la sanction disciplinaire prononcée. Mais le transfèrement n’est pas une fin en soi ! Il faut que ce genre d’individu soit géré avec les moyens adéquats et cohérents !
Il est impensable que ce voyou puisse continuer son parcours carcéral au CD de Toul ! Il n’a plus sa place sur ce genre d’établissement !!!
Au-delà du traumatisme certain et inacceptable qu’a subi notre collègue, c’est tout le personnel de l’établissement qui a, lui aussi, été durement touché !
Cet acte lâche a été commis gratuitement ! Aucune revendication préalable ou à l’issue de cette violente attaque n’a été émise par l’auteur de ce geste barbare !
Un Acte qui nous renvoie tous devant la dangerosité de nos métiers !
L’UFAP a été reçue ce jour par la Direction locale. Direction qui témoigne son plus grand soutien à notre collègue et qui a affirmé avoir d’ores et déjà validée la prise en charge administrative du dossier avec l’aval de la DISP.
L’UFAP souhaite un prompt rétablissement à notre ami Alain.

22 aout,

Le bureau local,

Related posts