UR de Grand-Est – Une restructuration imposée par la Direction d’Ecrouves entraine une mise en danger permanente et intolérable de ses personnels

Malgré  une opposition forte des organisations représentatives lors des deux derniers Comités Techniques locaux, la DIRECTION LOCALE a décidé d’imposer une extension du régime contrôlé.

En effet, cette mise en place a démarré début décembre pour se finir le 09 Janvier prochain.

L’organisation a été catastrophique dès la première journée !

Sans notes de services, sans consignes particulières et sans aucune présence d’un membre de la direction ou même d’un officier, les agents de service ont reçu l’ordre de laisser les portes fermées des cellules du 3ème étage !!!!

Ce projet n’est ni fait ni à faire, il va à l’encontre des préconisations nationales sur la lutte contre l’isolement du surveillant.  L’agent est et sera seul à gérer cet étage, isolé aussi bien physiquement que moralement de ces collègues par des plexis-glaces opaques apposés sur les grilles. 

En dépit de nos interventions répétées auprès des directions locales et régionales pour mettre fin à ce plan voué à l’échec, ces dernières continuent de faire la sourde oreille.

Nous leurs avons même proposé de tous se remettre autour d’une table, afin de travailler sur un réel projet viable qui ne mettra pas en danger les personnels et qui surtout améliorera enfin nos conditions de travail :

Privilégiant ainsi un travail en équipe tout en assurant la pérennité de la structure.

La direction a refusé de faire machine arrière, d’entendre notre position et nos propositions mais surtout elle n’a pas compris que les Personnels du centre de détention n’en veulent pas! Plus de la moitié des agents postés étaient  présents à la dernière assemblée générale organisée  par  l’UFAP à l’occasion de cette restructuration! 

Le temps des discussions est bel et bien terminé, place à l’action !

Le 10 Janvier 2017 dès 6h30, l’union régionale viendra soutenir l’équipe locale UFAP et tous les Personnels qui ont décidé de bloquer l’établissement afin d’exprimer leur colère et leur refus d’être pris pour de la chair à canon! 

Le jeudi 05 Janvier 2017,

Pour l’union régionale,

Les secrétaires Généraux,

tract régional ecrouves

 

Related posts