UR Grand-Est – POUR RAPPEL : Les modifications horaires ne font TOUJOURS PAS partie de la fiche de poste des agents P.S.E.

La gestion des modifications horaires est actuellement une mission assurée par les C.P.I.P.. Cet acte professionnel consiste à un contact avec le probationnaire afin de modifier ses horaires de placement. D’autant plus que cela permet de créer ou de maintenir un lien dans le cadre de la prise en charge de ce dernier. 

Depuis le mois de mai, un groupe de travail national a été mis en place. Il a pour vocation de réaliser une enquête auprès des 270 surveillants exerçant en SPIP. Cette dernière va permettre d’identifier les problématiques tant sur les pratiques professionnelles que sur les moyens mis à disposition. L’objectif étant d’uniformiser la fiche de poste des agents P.S.E. sur tout le territoire.  

 Par Opportunisme certains se revendiquent précurseurs !

Plusieurs D.S.P.I.P. ont décidé d’anticiper l’éventuel transfert de cette mission aux agents P.S.E., sans même attendre les conclusions du groupe de travail national.

Pire encore, au SPIP 67, lors d’un comité technique, la présidente de cette instance avec le consentement d’une certaine O.S., a décidé d’imposer les modifications horaires aux surveillants dès le mois de décembre…

Bah oui, pourquoi attendre ??? 

RASSUREZ-VOUS, suite à notre intervention auprès de la directrice interrégionale, cette mise en œuvre a été tout simplement suspendue dans l’attente de l’uniformisation nationale de la fiche de poste.

L’union régionale UFAP Grand-Est, exige cette même suspension sur l’ensemble des S.P.I.P. de la région, et plus particulièrement sur l’antenne de Thionville où cette mesure serait appliquée dès le 02 Janvier 2017.

A bon entendeur…

12 décembre 2016,

Pour l’union régionale,

Les secrétaires Généraux,

tractPSE

Related posts