UR Lille – REFORME DU CORPS DE COMMANDEMENT

Chers camarades, chers collègues,

Vous êtes nombreux à nous interpeller sur l’état d’avancement des négociations visant à obtenir la réforme nécessaire du corps de commandement que vous attendez tous depuis trop longtemps. L’UFAP UNSA Justice s’est déjà exprimée à plusieurs reprises sur ce sujet en vous présentant ses exigences en termes de considération et de reconnaissance  de l’ensemble du corps de commandement. Bien évidemment l’UFAP UNSA Justice fidèle à ses engagements, continue de faire pression pour obtenir l’ensemble de ses revendications, à savoir :

  • L’évolution de l’organisation de travail et des effectifs d’officiers avec mise en place du paiement des heures supplémentaires.
  • La revalorisation statutaire avec maintien du cadre actif et de la bonification du1/5ème pour tous, sur-indiciarisation des grilles indiciaires, quelle que soit la catégorie.
  • L’évolution objective dans le corps et les perspectives de carrière avec maintien du principe acquis des échelons à 2 ans, et maintien d’une cohérence des corps et grades.
  • L’égalité de traitement entre agents dans l’organisation des obligations d’astreintes ou de service les week-ends, comme l’affectation des moyens relatifs aux logements de fonction.
  • La revalorisation de l’indemnitaire dans sa globalité.

Comme vous sinon plus encore, l’UFAP UNSA Justice est dans l’attente des avancées et d’informations sur l’avenir et le devenir des officiers. Vous avez pu voir dans notre dernier compte rendu de CAP, le retour de la DAP concernant les discussions en cours. En l’état actuel des choses, l’enveloppe budgétaire ainsi que les propositions sont à l’arbitrage de la DGAFP. En effet, au regard des objectifs ciblés, la DAP a sollicité la fonction publique dans un premier temps afin d’obtenir une rallonge des moyens accordés dans le cadre de cette réforme. A cela, que devons-nous faire de plus ou d’autre que d’attendre ces propositions noir sur blanc, sinon de crisper encore plus les choses ?

L’UFAP UNSA Justice très attentive sur ce dossier a choisi de maintenir les discussions, dans l’attente de connaître les orientations qui seront prises, et à ce titre, vous invite à patienter encore quelque temps avant d’agir. En effet, l’Administration ne pourra être silencieuse encore plus longtemps, du fait qu’un protocole PPCR doit se mettre en œuvre dans toute la filière PS, intégrant des obligations spécifiques concernant les possibilités d’avancement ainsi qu’une hausse indiciaire. Concernant les avancées attendues par cette réforme, celles-ci doivent prendre en compte également et en partie ces dispositions pour améliorer notre avenir.

Malgré le chant des sirènes de certaines organisations syndicales, pour faire croire qu’elles sont les seules à se mobiliser, soyez sûrs chers collègues que l’UFAP UNSA Justice est plus que jamais impliquée dans les négociations en cours. Bien entendu, si aucune information visant des avancées sociales du Corps de Commandement ne se faisait connaitre dans les semaines qui viennent, une action organisée pour montrer notre mécontentement sera rapidement engagée. Les modalités d’action seront décidées ultérieurement.

Quoi qu’il en soit, ce sera au terrain de choisir ! Comme à son habitude, l’UFAP UNSA Justice consultera les personnels avant toute prise de position sur les propositions qui nous seront soumises par l’administration dans le cadre de cette réforme.

Pour l’Union régionale UFAP UNSA Justice

Frédéric CHARLET      Olivier OBRY

2016 12 02 Corps de commandement

Related posts