1+1+1… Et encore une… »

A Vivonne, le 26 octobre 2018

Et oui, encore une agression ce jour sur l’établissement !!!

Notre collègue en poste à la MAF, ce matin, s’est faite mordre par une détenue…

Quand cette hémorragie va-t-elle s’arrêter ?

Le quotidien des agents : insultes, crachats, menaces, agressions physiques…

Une MAH encombrée, un CDH annexe du SMPR, un QI-QD au bord du gouffre, une MAF et un CDF
n’en parlons même pas…

La violence est partout et quotidienne !!!
Les postes ne sont pas couverts !!!

Madame la Cheffe d’établissement, vos agents en ont RAS LE BOL et sont épuisés !!!

Que comptez-vous faire ?

Continuer à accepter tous les détenus violents dont les autres établissements ne veulent pas ou plus ?

Continuer à laisser vos agents se faire agresser quotidiennement ?

Continuer à laisser les postes découverts au mépris de la sécurité de votre personnel ?

Tout d’abord, le bureau local UFAP-Unsa Justice apporte son soutien à tous nos collègues qui, ces
derniers jours se sont fait agresser.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice demande une sanction exemplaire à l’encontre des détenus qui
agressent nos personnels pour affirmer qu’à Vivonne les détenus ne font pas la LOI.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice exige la mise en application de la note du DAP en date du 17
septembre 2018, sur l’abrogation du mode dégradé et reste vigilant à sa mise en oeuvre.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice demande le désencombrement immédiat de l’ensemble des
quartiers de l’établissement.

Enfin, le bureau local UFAP-UNSa Justice réitère et apporte tout son soutien à l’ensemble des
personnels œuvrant dans cette pétaudière.

Madame la cheffe d’établissement, votre personnel préférerait faire du sport pour
« décompresser » et non se faire agresser au quotidien…

A bon entendeur…

Le bureau local
UFAP-UNSa Justice

Related posts