jeudi 11 juillet , 2019

15 secondes !!!

C’est le temps qu’il aura fallu ce matin à un de nos pensionnaires pour escalader et franchir le grillage de la promenade du bâtiment B. Il a pu récupérer un colis dans les patios et le jeter dans la cour. Ce colis introuvable n’a pas pu être récupéré. Quant au détenu, suite à l’alarme et l’intervention des agents, il s’est rendu sans difficultés. Reste que l’on ne se saura jamais ce que pouvait contenir ce colis…


Comment peut-on franchir aussi facilement les grilles de promenade d’un établissement au lourd passé comme le nôtre et bien connu pour concentrer régulièrement des gros profils de type « DPS » et « MOS ». L’UFAP UNSa Justice constate avec amertume que les leçons du passé n’ont toujours pas été prises aux sérieux par nos dirigeants !
 » FACE À DES AMNÉSIQUES, LES LEÇONS DU PASSÉ NE SERVENT À RIEN !

L’UFAP UNSa Justice se demande jusqu’à quand le professionnalisme des personnels pourra pallier les manques de moyens sécuritaires sur le CP LILLE LOOS SEQUEDIN. En effet rien ne change, aucune mesure concrète n’a été prise depuis des années sur notre établissement (projections etc…). L’UFAP UNSa Justice dénonce avec force que les priorités portent exclusivement sur le bien-être des différents intervenants extérieurs et de la population pénale. Tout ce beau manège habilement orchestré par un duo infernal : notre directrice toujours prête à taper sur le personnel, et son cher adjoint adepte des mesures visant à améliorer sans cesse le confort de nos pensionnaires (consoles de jeu etc…).

L’UFAP UNSa Justice exige que des mesures de sécurisation de l’établissement et du domaine, soient mises en œuvre rapidement et l’on donne enfin au CP LILLE LOOS SEQUEDIN les moyens humains et matériels nécessaires pour que le personnel puisse travailler en toute sécurité.

L’UFAP UNSa Justice exige la création d’une équipe « ELAC ».

L’UFAP UNSa Justice exige que le détenu qui a escaladé les grilles en promenade, soit sévèrement puni et transféré à l’issue de sa sanction.

L’UFAP UNSa Justice exige que nos dirigeants arrêtent de cacher à leur hiérarchie la situation critique du CP LILLE LOOS SEQUEDIN.

Le bureau UFAP UNSa Justice

Related posts