vendredi 24 mai , 2019

188ème promotion de surveillants stagiaires : une prise en charge à la MA de Nanterre au rabais… – Nanterre MA

Depuis quelques temps, la prise en charge des surveillants stagiaires affectés à la maison d’Arrêt de Nanterre  ne correspond à une aucune logique de fonctionnement d’un établissement primo-affectation.

Après la 187ème promotion, c’est au tour de la 188ème de voir sa phase d’adaptation et de prise en charge bradée !!!

Les surveillants stagiaires de la 188ème promotion n’ont que 2 jours de doublure en détention pour pouvoir assimiler l’organisation et le fonctionnement de l’établissement.

De plus, ils n’ont qu’ une journée pour rencontrer les services administratifs, et les services sociaux (assistante sociale, psychologue…) ne sont même pas programmés dans la phase d’accueil.

Dès le premier jour d’affectation, les surveillants stagiaires sont jetés en pâture.

                                               C’est inadmissible !!!

Voila ce que risque d’engendrer ces prises de postes précoces :

  • Appréhension du métier de surveillant
  • un manquement dans les pratiques professionnelles
  • un risque de ne pas être titulariser.

En effet, cette durée trop courte ne permet nullement aux surveillants stagiaires une adaptation  optimale du métier de surveillant pénitentiaire dans la DISP de Paris, car certains d’entre eux ont fait leurs stages de mise en situation dans des établissements pour peines ou dans des établissements provinciaux.

Pour l’UFAP UNSa Justice, la Direction ne peut réduire sur cette phase d’accueil pour des raisons budgétaires ,voir même de maitrise des heures…..

Quid de la fidélisation des surveillants sur la maison d’Arrêt de Nanterre !!!

In fine, de tels dispositifs  ne contribuent point à fidéliser le  Personnel de Surveillance, mais bien au contraire de les faire fuir vers d’autres établissements de la  région parisienne.

L’UFAP UNSa Justice sera attentive dans le cadre du suivi de fin de stage et les avis de titularisation ou de prolongation.

Pour l’UFAP UNSa Justice, il est primordial qu’ une prise en charge formelle d’adaptation et d’intégration soit instaurée dans cet établissement.

L’UFAP UNSa Justice demande à ce que la prise en charge des surveillants stagiaires soit accompagnée par du tutorat.

 

 

 

Related posts