vendredi 24 mai , 2019

1er(es) SURVEILLANT(es) MODE DÉGRADÉ – Bordeaux CP

Les personnels pénitentiaires de tous corps subissent eux aussi, depuis plusieurs années la violence des décisions politiques et des directives de l’Administration pénitentiaire : baisse des effectifs, modes dégradés, agressions, droits sociaux en chute libre, conditions de travail abjectes et la liste est encore longue.

Et pourtant, les fonctionnaires pénitentiaires sont restés dignes et ont continué d’assurer leurs missions avec le professionnalisme qui était le leur, courbant l’échine dans des conditions de plus en plus compliquées.

Voilà que sur le C.P Bordeaux-Gradignan, la Direction va devoir réorganiser le service des 1ers (es) surveillant (es) suite aux départs de certains en formation pour l’ouverture de l’UHSA de Cadillac.

NON : l’UFAP/UNSa.Justice n’adhère pas aux premières pistes avancées par la Direction. Comment une organisation professionnelle responsable pourrait-elle cautionner cela ? Nous n’avons pas à être les victimes d’une pitoyable gestion des ressources humaines.

Que dire de la décision de mettre en place  des surveillants brigadiers faisant fonction de 1er surveillants ? L’UFAP/UNSa.Justice tient à réaffirmer son opposition aux faisant fonction utilisés régulièrement par l’Administration pénitentiaire comme solution aux carences dont elle est responsable. Ceux-ci auront-ils droit à l’ICP majorée  et auront-ils le salaire avec ? NON, mais dans sa grande bonté la Direction leur adressera une lettre de remerciement. Et que va faire la Direction pour les deux 1ères surveillantes qui ne touchent pas l’ICP majorée ?

Mmes et Mrs les 1er surveillants, n’oubliez pas de remercier la Direction pour le peu de considération qu’elle porte à l’examen que vous avez obtenu et à la formation qui vous a été dispensée par des professionnels.

A l’UFAP/UNSa.Justice nous ne pouvons accepter le mode dégradé des 1ers surveillants qui va mettre en danger la sécurité des personnels et de l’établissement.

A l’UFAP/UNSa.Justice nous prendrons nos responsabilités en cas d’incidents graves et saurons le moment venus désigner les responsables.

NOGALES Patrick

Secrétaire général UFAP/UNSa.Justice                                                                                             

C.P Bordeaux-Gradignan                                                                                                   

Related posts