jeudi 24 octobre , 2019

3 AGENTS AGRESSÉS AU QUARTIER ARRIVANT !

Ce matin du 25 juin, le Centre Pénitentiaire de Beauvais a encore été le théâtre de l’agressivité d’un de ses chers pensionnaires classé TIS (détenu incarcéré pour faits de terrorisme islamique).

Dès le départ de promenade, cet individu affecté au Quartier Arrivant dans une cellule pour Personne à Mobilité Réduite se montre très vindicatif envers la surveillante qui lui demande d’avoir une tenue correcte.

Vers 11H45, de retour de cette activité, notre énergumène refuse alors de réintégrer sa cellule, exigeant d’être affecté au fameux module respect. La décision est donc prise de le placer en cellule de confinement.

S’agrippant aux grilles palières, les agents décident d’utiliser la force strictement nécessaire, mais celui-ci ne s’en laisse pas compter, et tente de mettre des coups de tête, mais aussi de mordre nos collègues. Réussissant après plusieurs tentatives à se jeter au sol, il parvient finalement à porter plusieurs coups aux agents, et démonter les accoudoirs de son appareillage (fauteuil) afin de s’en servir comme arme.

Bilan : 3 agents à l’hôpital…

4 jours d’I.T.T. pour l’un deux, 5 jours pour le deuxième, et de multiples contusions pour la troisième.

Une fois maitrisé, le détenu a pu être transporté par 4 agents venus en renforts, et reconduit dans sa cellule au quartier arrivant (cellule PMR).

Pour l’UFAP UNSa Justice, preuve nous est une nouvelle fois apportée, qu’il est nécessaire que ces détenus atteints de troubles psychiatriques mais aussi physiques, connus pour de multiple faits d’agressions soient placés dans des structures adaptées, avec des moyens de gestion spécifiques.

L’UFAP UNSa Justice souhaite un prompt rétablissement aux collèges agressés et souligne le professionnalisme et le sang-froid et leur professionnalisme des personnels ayant intervenus en renfort.

L’UFAP UNSa Justice exige le transfert de ce détenu vers une structure en adéquation avec son profil violent et instable.

Le bureau local UFAP UNSa Justice

Beauvais, le 26 juin 2019

Related posts