mardi 09 juillet , 2019

3 VÉHICULES INCENDIÉS SUR LE DOMAINE PÉNITENTIAIRE

Comme si c’était devenu le nouveau hobby de la voyoucratie, après Fresnes, Fleury, ou encore Lille Sequedin, le CP Liancourt vient à son tour d’être victime de vandalisme sur des véhicules de personnels.

Dans la nuit du 3 au 4 juillet vers 3h30, 3 véhicules garés sur le parking de l’établissement, appartenant à des agents faisant la nuit, ont été intégralement incendiés! Les pompiers et des collègues sur place n’ont malheureusement pas réussi à les épargner !

Si tout laisse à penser, que cet acte de lâcheté est en lien avec le refus de réintégrer de la veille au bâtiment A, à ce stade rien ne nous permet encore de faire ce rapprochement avec certitude.

Par contre, pour oser venir franchir les grilles du domaine, il est clair que c’est notre profession qui a été délibérément ciblée et que nous n’avons pas à faire à des traditionnels feux de véhicules tels que nous pouvons voir dans les cités pour fêter le 14 juillet ou autre… Malheureusement, il y a peu de chance que les auteurs de ces faits ignobles soient identifiés et punis pour ces actes de vandalisme inqualifiables.

C’EST CLAIREMENT NOTRE PROFESSION QUI A ÉTÉ CIBLÉE !

Comme vous pouvez vous l’imaginer, nos trois collègues sont particulièrement meurtris tant matériellement que psychologiquement. Bien évidemment les dépôts de plaintes et les divers entretiens avec la direction et la psychologue du personnel pour certains ont été réalisés, mais cela ne suffit pas pour répondre efficacement aux difficultés qu’ils rencontrent.

L’UFAP UNSa Justice espère sincèrement que la direction de l’établissement et/ou la Direction Interrégionale, prendront les mesures qui s’imposent pour venir en aide à nos collègues, plus particulièrement pour les franchises d’assurance, les remorquages ou encore les éventuelles avances financières pour la prise en charge de locations de véhicules.

Par ailleurs, au regard de ces faits l’UFAP UNSa Justice relève la nécessité de sécuriser les parkings par notamment l’ajout de caméras qui enregistrent les vidéos contrairement au matériel actuellement installé.

Nous apportons tout notre soutien à nos collègues et restons à leur disposition pour les aider dans les démarches qu’ils désireront entreprendre.

Pour l’UFAP  UNSa Justice,

Dominique DEREGNAUCOURT

Related posts