vendredi 30 octobre , 2020

A quand l’application des protocoles ?

Comme nous l’avons déjà réclamé le 23 juillet dernier lors du CHSCTS, l‘UFAP UNSa Justice demande la mise en application du protocole DAP du 4 février 2008 relatif à la prise en charge des Personnels victimes de situation de crise. A la suite d’évènements récents, nous constatons que cette prise en charge n’est tout au mieux que partielle.

Il n’est pas tolérable qu’un Personnel nécessitant une prise en charge médicale se retrouve seul sans moyen de communication dans le couloir d’un centre hospitalier !

Il n’est pas tolérable qu’un Personnel nécessitant une prise en charge médicale doive parfois regagner son domicile par ses propres moyens !

Il n’est pas tolérable que des écrits ou des certificats présentés soient remis en cause par certains responsables, privilégiant leur intime conviction !

Le principe d’accompagnement systématique durant la prise en charge médicale, le dépôt de plainte ou la consultation CAUVA doit être la règle minimale !

UNE PROFONDE RÉVISION DU PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DES PERSONNELS RELEVANT DE LA ‘MA’ PAR LES SERVICES D’URGENCE SIGNÉ LE 08/11/2010 S’IMPOSE ÉGALEMENT !!

Il n’est pas tolérable qu’une escorte médicale se retrouve plusieurs heures sur le parking d’un hôpital sans aucune prise en charge sous prétexte que ce dernier n’ait pas été averti !

Il n’est pas plus tolérable que des Personnels passent la nuit dans un hôpital sans relève statique !

L‘UFAP UNSa Justice demande que les interventions et les extractions de jour comme de nuit soient mieux encadrées et soutenues.

L‘UFAP UNSa Justice demande la mise à disposition de fiches « réflexes » en fonction des interventions pour les agents d’escorte ainsi que la reprise des formations.

Le 28 septembre 2020

L’UFAP UNSa Justice

Bordeaux Gradignan

2020-a-quand-lapplication-des-protocoles

Related posts