vendredi 22 octobre , 2021

ACTE DE GUERRE A LA MAISON D’ARRET DE NIMES

Hier vers 19h45, un commando armé s’arrête devant la Maison d’Arrêt de Nîmes et tire plusieurs rafales sur la porte d’entrée et le local accueil familles.

Les Agents en poste, dans un professionnalisme exemplaire, ont malgré les tirs, donné l’alerte et se sont protégés.

Arrivées rapidement sur les lieux, les forces de l’ordre constateront que les murs et le portail de l’établissement ont été criblés ; des dizaines de douilles de gros calibre seront retrouvés.

C’est un véritable acte de guerre !!!

L’UFAP-UNSa Justice rend hommage aux Personnels qui ont su gérer cette situation avec sang-froid, calme et spontanéité.

L’UFAP-UNSa Justice apporte son soutien indéfectible aux Personnels nîmois qui exercent dans des conditions épouvantables et de surcroît avec un taux record de matelas au sol et un sous-effectif chronique.

Alors que la France est en plan VIGIPIRATE ALERTE ATTENTAT, les établissements pénitentiaires en sont totalement écartés.

L’UFAP-UNSa Justice exige que toutes les structures pénitentiaires soient placées sous surveillance particulière par la Police Nationale avant qu’un drame ne survienne.

L’UFAP-UNSa Justice rappelle par ailleurs que l’Article 57 de la loi pénitentiaire n’a fait qu’affaiblir la sécurité des établissements et celle des Personnels.

Il convient d’ores et déjà de tirer toutes les conséquences de cet acte de guerre qui visait directement la profession et la République que servent fièrement les Pénitentiaires de tous corps et grades confondus.

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Les Secrétaires Généraux,

150320 -Acte de guerre à la MA Nimes

Related posts