lundi 20 septembre , 2021

AGRESSION… 2 AGENTS BLESSÉS… Cela aurait pu être évité!

Ce mardi, vers 15h50, un détenu particulièrement perturbé, revenu sur l’établissement en début de mois après un séjour à l’UHSA, a agressé violemment deux de nos collègues qui l’accompagnaient à l’infirmerie avant son placement en HO. Lors de son arrivée à l’infirmerie, ce voyou s’est retourné et a violemment frappé au visage le premier surveillant lui occasionnant une luxation de la mâchoire et 3 points de sutures qui lui vaudront 4 jours d’ITT. Durant l’intervention pour maîtriser le détenu récalcitrant, l’agent présent a également subi une luxation au niveau des doigts et s’est vu prescrire 3 jours d’ITT.

L’UFAP UNSA JUSTICE dénonce cette agression qui aurait pu être évitée si certaines précautions avaient été prises !!!

En effet, ce voyou qui ne prenait plus sont traitement depuis son retour de l’UHSA est très agressif et menaçant envers le personnel. Face à ce comportement instable, il appartenait à la direction locale de tout mettre en œuvre pour prévenir et garantir la protection des agents qui encadraient les mouvements de ce détenu (menotage, équipement des personnels de tenus par-coups, etc…).

Les menaces de ce voyou ne devaient pas être prises à la légère ! Il ne s’agit pas là de faire de la surenchère mais simplement de prendre les mesures nécessaires lorsque les risques d’agression sont avérés !

Une fois de plus, alors que des moyens de protections pour les personnels sont à disposition, la direction locale ne prend aucune décision préventive pour éviter les agressions déjà bien nombreuses au CP Château-Thierry (4 agressions en 3 semaines)

L’UFAP UNSa Justice du CP Château Thierry souhaite un prompt rétablissement à nos collègues, et se tient à leur disposition pour les aider dans leurs diverses démarches administratives et judiciaires.
L’UFAP UNSa Justice du CP Château Thierry exige de la direction locale un protocole de gestion spécifique face aux comportements laissant présumer un passage à l’acte, notamment durant et avant la prise en charge des détenus placés en hospitalisation d’office.
Pour l’UFAP UNSa Justice du CP Château Thierry si rien n’est fait pour éviter le renouvellement de ce type d’agression, et si un drame venait à arriver, la direction locale sera tenue pour RESPONSABLE !

Pour le bureau local UFAP UNSa Justice Didier GUINET

Related posts