Aidons à prendre une bonne « direction » ! – Arles MC

Arrivé en fin d’année, notre cher pensionnaire M**** est dors et déjà bien assis dans sa position de perturbateur et laveur de cerveau.

En période d’attentats meurtriers où la France pleure ses morts, où nos chers dirigeants estiment mettre en œuvre la totalité des moyens de l’état pour protéger ses concitoyens. Il n’en est rien pour notre direction d’Arles. Ici il semblerait que les surveillants sont tout juste bons à servir de « portes clés » en étant condamnés à voir leurs conditions de travail se délabrer à vitesse grand V.

On nous parle tout doucement « d’hypothétique », « de peut-être », « d’éventuellement » …  placement au quartier d’isolement.

(Mais chut, faut pas que ça s’ébruite ! Faudrait pas que ce détenu prenne peur !)

À moins que ça soit, une fois de plus, de vaines paroles pour jouer la montre et attendre qu’un collègue se retrouve au tapis ou alors une manifestation pacifique des détenus, c’est tellement plus beau !!!

Oseront-ils nous répondre la célèbre phrase : «Pas assez d’éléments pour agir ?»

Alors, pour féliciter le travail des agents qui sont bien trop souvent oubliés, sauf quand il s’agit de les sanctionner (oups ! mauvaise langue que nous sommes), nous vous rappelons quelques « petits » événements et comportements de notre cher pensionnaire :

02-02-2015 : Prosélytisme CP le Pontet (suivi EMS3 / Renseignements pénit. )

02-12-2015 : Refus de serrer les mains aux femmes (ça nous rappel une formation radicalisation non ?)

30-12-2015 : Difficulté à la fouille intégrale.

08-01-2016 : Perturbe les Parloirs Familiaux (Monsieur gère son temps à sa guise)

10-01-2016 : Remise en cause des règles de sécurités (compagne pénètre voilée dans l’établissement) : « un règlement d’hypocrite » selon lui !

17-01-2016 : Menace ! Ah non, il nous informe « qu’il règle ses problèmes en homme et qu’il a du monde dehors » (nous invite-t-il peut être à manger)

26-01-2016 : Retarde le mouvement parloir (après tout il fait la prière quand il veut !)

27-01-2016 : Choisit l’heure de son changement de cellule (ça marche bien pour les parloirs !)

21-02-2016 : Obstruction volontaire de la visibilité en cellule, plus possible création d’une arme artisanale (fouille de cellule ? Pourquoi faire ?)

29-02-2016 : Il réitère des menaces sur un agent et sa famille sous l’égide des principes de sa religion.

Voilà ci-dessus un bien triste échantillon Mesdames et Messieurs. Je vous épargne les écrits de tous les personnels de surveillance (tous grades confondus) et sans compter ceux qui semblent s’être perdus…

Pour rire (jaune) dans ce contexte dramatique, voilà ce que notre pensionnaire a exprimé et qui a été relaté lors de la CPU: « Exprime le souhait d’exécuter sa peine sans incident et sans perturber l’ordre de l’établissement. Il souhaite pratiquer la religion sans être stigmatisé, mais en acceptant la surveillance compte tenu des suspicions de radicalisme».

N’y aurait-il pas opposition entre les faits et ce que veut nous faire croire ce « gentil» usagé contraint du service public ?

Nous vous rappelons que les surveillants, oui ceux en bas de l’échelle, possèdent des yeux et savent lire. Il y en a même qui disent qu’on leur attribue une certaine pratique professionnelle basé sur l’observation !

N’oubliez pas que ce sont les premiers exposés à ces individus et que vous êtes responsable de leur sécurité et de leur intégrité physique.

L’UFAP UNSa Justice d’Arles vous informe que ce détenu est un fauteur de trouble capable d’enrôler d’autres ppsmj pour arriver à ses fins !!

L’UFAP UNSa Justice suivra de près la gestion de ce dossier pour protéger l’intérêt des personnels et la société.

Le bureau UFAP-UNSa Justice d’ARLES.

Related posts