mardi 16 juillet , 2019

Alerte RPS – Nantes CP

Alors que les membres du CHSCT du CP Nantes travaillent sans relâche à tout mettre en œuvre pour lutter contre les risques psychosociaux (RPS), la Direction locale nous tire une balle dans le pied en usant du « fait du prince ».

En effet, elle vient de déplacer de manière tout à fait irréfléchie et autoritaire des personnels administratifs du QCD sur le QMA et vice-versa. Les bonnes résolutions de protection des collègues pour éviter des risques psychosociaux en prennent un sérieux coup !

En effet, comment accepter que des personnels administratifs soient déplacés de postes et de sites, sans qu’on le leur demande, sans qu’il soit tenté d’aplanir les difficultés et sans même que l’on se soucie de l’impact professionnel et familial que cela  engendre ?

…Et après cela, comment croire aux discours relatifs à l’attention et envers les personnels, à la réflexion d’un groupe de travail sur la communication, à l’organisation du travail et à la connaissance et reconnaissance des personnels ? ……N’est-ce justement que des beaux discours ou des paroles en l’air ?

Preuve en est, 1mois ½  plus tard, toutes ces bonnes résolutions sont oubliées.

Très dépassée et surtout très destructrice est cette conception de management !!!

Aujourd’hui, l’UFAP-UNSa Justice et la CGT portent à la connaissance de l’ensemble des personnels, et de la Direction Interrégionale une ALERTE RPS dans le corps des Personnels Administratifs du Centre Pénitentiaire de NANTES.

Ce type de management doit être révolu !  Des mesures mais aussi des paroles faisant très mal, parfois blessantes, ont été prises et dites, jetant de fait ces agents dans la gueule de la souffrance au travail. Pourtant, ces personnels ne demandaient rien à personne,  aspiraient simplement à faire leur travail en toute sérénité et étaient appréciés de tous sur leurs postes respectifs…sauf visiblement de quelques uns !

Avec cette façon de faire, pas étonnant qu’une grande partie des  Personnels Administratifs se sente mal sur son poste de travail et souhaite quitter Nantes !

L’UFAP-UNSa Justice et la CGT exigent maintenant que la Direction cesse ses agissements et présente, sans plus tarder, des excuses aux personnels fragilisés par la violence des dispositions prises, tout en proposant, pour celles qui le désirent la possibilité de changer de service.

Notre volonté primordiale est d’apaiser une situation de conflit provoquée injustement, sans réel motif d’inaptitude professionnelle apparent.

 

Related posts