vendredi 24 mai , 2019

AUDIENCE DI – CPH Rennes-Vezin

Ce jour, l’UR UFAP UNSa Justice a été reçue en audience par le DI accompagnée du secrétaire local du CPH RENNES VEZIN. Parmi les sujets à l’ordre du jour, les points relatifs au nouveau mode de distribution du repas et la situation des 2 structures UH ont été abordés :

En ouverture de cette rencontre, nous avons interpellé le Directeur Interrégional sur les événements survenus le lundi 9 mai 2016 en début de soirée au CD.

Nous avons fait part de notre stupéfaction de ne pas avoir été informé par la Direction de l’établissement sur une affaire aussi sérieuse et inquiétante. S’il y a eu échange entre les OS et le CE, c’est uniquement à l’initiative de l’UFAP locale !!!!

Le secrétaire local s’est étonné de voir que ce détenu était classé à la buanderie alors qu’en fonction de son profil radicalisé, il aurait pu très bien mettre son plan à exécution.

L’UFAP UNSa Justice en a profité pour demander au DI de mettre en place des mesures afin de rassurer les personnels. Ces mesures consistent, notamment, à mettre en place, dans les plus brefs délais, une fouille sectorielle au CD et à la buanderie.

L’UFAP UNSa Justice s’est félicité du transfert très rapide du détenu. Comme quoi, c‘est possible !!!!

Le DI admet que le personnel puisse être inquiet et précise qu’il a donné des consignes au CE en lui demandant de communiquer avec les agents.

La DI, par le biais des personnels du Département de la Sécurité et de la Détention  est prête également à épauler la Direction dans ses démarches. En ce qui concerne, les fouilles sectorielles, il admet que c’est une nécessité.

  • Mode de distribution du repas :

L’UFAP UNSa Justice a réaffirmé que le référendum prévu aurait permis aux personnels de donner leur avis sur 2 modes d’organisation différents (journée des ateliers continue et non continue).

L’UFAP UNSa Justice n’a pas manqué de dénoncer la coalition de façade entre les officiers et la Direction afin de rejeter la proposition de l’entente syndicale au moyen de prétextes fallacieux.

L’UFAP UNSa Justice a démontré que l’unique projet imposé par l’Administration envoie les agents droit dans le mur !!!

L’UFAP UNSa Justice a rappelé au DI la nécessité impérieuse de réunir le CTS, conformément à la réglementation en vigueur, dans le cadre de toute modification de la charte des temps.

Le DI a pris bonne note de cette intervention et a souhaité que lui soit remis le projet de l’entente syndicale.

  • Situation de l’UHSI et de l’UHSA :

Le secrétaire local UFAP UNSa Justice, dans la continuité des 2 derniers CTS, a tapé du point sur la table concernant la situation catastrophique des effectifs dans ces 2 Unités !!!

Le constat actuel résulte d’un manque certain d’anticipation de la part de la Direction de l’établissement. En effet, malgré les nombreuses alertes de l’UFAP UNSa Justice, le directeur responsable de ces 2 unités s’est totalement désintéressé du suivi des effectifs. De fait, la réserve est réduite à peau de chagrin, la Direction est donc incapable de combler les postes vacants.

L’UFAP UNSa Justice s’inquiète très sérieusement pour l’avenir et plus particulièrement à l’approche de la période des congés d’été.

Pour le bureau local,

Eric TOXE

                                                                                      

 

                                                                                                     

                                                                                                         

                                                                                                               

 

 

Related posts