lundi 23 septembre , 2019

Bilan Social ?????

SOCIAL ? VOUS AVEZ DIT SOCIAL ?

Ce jour se tenait une réunion au siège de la Direction de l’Administration Pénitentiaire sur le thème du « Bilan Social de l’année 2013 » en vue de sa validation au CT-AP du 10 octobre prochain.

Si pour l’UFAP-UNSa Justice, ce bilan social a le mérite d’exister, il n’en demeure pas moins qu’il doit refléter la dure réalité sociale de nos structures pénitentiaires sans tronquer les chiffres et l’authenticité des choses !

C’est pourquoi, l’UFAP UNSa Justice qui a été la première à s’exprimer sur le sujet, a décidé de quitter cette réunion !

En effet, comment rester dans cette instance sur un thème aussi fort au regard de la situation de nos établissements qui se dégrade de jour en jour : augmentation des agressions à l’encontre des Personnels, surpopulation carcérale et un manque crucial d’effectifs de tous corps et grades confondus !

N’oublions pas non plus l’actualité plus que pesante que subissent nos Collègues de Bourg-en-Bresse dont l’établissement pâti d’un déficit abyssal d’Agents et Saint-Quentin-Fallavier où le Chef d’établissement jouit d’une impunité cautionnée par l’administration et qui génère un climat social nauséabond ! Enfin, cette liste n’étant pas exhaustive, comment ne pas réagir alors que nos Collègues de Liancourt sont en mouvement de protestation ce jour afin de dénoncer un régime punitif au retour d’un congé de maladie et où le chef d’établissement dans sa paranoïa se sent injurié lorsque les syndicalistes l’interpellent et se permet d’affabuler sur les actions syndicales menées !

Le climat social est hyper tendu ! Le bilan social par essence doit favoriser le dialogue afin d’endiguer les situations difficiles subies. Le management dictatorial dans certaines structures doit être aboli !

Faut-il avoir le pouvoir pour être écouté ou cru ? Pourquoi les exécutants sont systématiquement des lampistes au regard de la déroute de l’administration ?…

La réforme du dialogue social a été signée par l’UNSa, et de fait par l’UFAP-UNSa Justice lors des accords de Bercy le 2 juin 2008 et l’Administration Pénitentiaire doit s’y conformer au lieu de tendre encore plus la situation !

Les victimes au travail doivent être écoutées et soutenues !

L’UFAP-UNSa Justice s’est toujours assumée et ne restera pas les bras croisés face aux discriminations et souffrances que subissent les Personnels Pénitentiaires !!!

140924 – Bilan social

Related posts