jeudi 18 avril , 2019

BORDEAUX-GRADIGNAN ET SA PITOYABLE SÉCURITÉ

Suite aux différentes interventions de notre organisation syndicale auprès de la Direction du CP Bordeaux-Gradignan une nouvelle fouille sectorielle a été organisée ce jeudi 25 octobre au matin, au niveau du 5ème étage avec l’aide de nombreux personnels venus en renfort dans le but de reconquérir notre détention au niveau de cette mascarade qu’est devenu cet étage.

Cette 2ème fouille qui intervient après celle du 16 octobre dernier (6ème étage) a permis la saisie affligeante de 21 téléphones portables et smartphones, d’1 disque dur externe de marque Microsoft, de portes-cartes Micro SD, de plusieurs clés USB, de 7 grammes d’herbe et de 26 grammes de résine de cannabis.

Ce 5ème étage que nous dénonçons régulièrement a passé les cap de la chienlit et va bientôt devenir un coupe-gorge.Les incidents des années précédentes l’ont largement démontré et le démontreront encore à l’avenir, tout ceci grâce à la désinvolture ambiante instillée par ce Directeur dépassé de toute part.

Nous ne cessons de pointer du doigt les failles sécuritaires par voies de tracts et de courriers.Ces terribles saisies mettent en exergue l’impéritie flagrante de sécurité passive et l’urgence à y remédier avant que ne se produise un drame.Malheureusement toutes nos actions légitimes restent lettres mortes auprès du Directeur envoûté par ses étudiants en jouant au Directeur de thèse et au guide touristique.

L’UFAP-UNSa Justice demande comme il a été acté lors du relevé de conclusions du 29 janvier 2018 l’installation d’un système de brouillage performant.

Nous exigeons la fin des mutations de complaisance sur ce 5ème étage vicié, qui fût un laboratoire d’essai du module de respect en janvier dernier.

Nous demandons la réitération de ces opérations sécuritaires et requérons une coopération étroite avec la police et le parquet pour des opérations de police judiciaire.

L’UFAP-UNSa Justice félicite l’ensemble des personnels de tous grades et corps confondus de la filière de surveillance ayant participé à cette opération (Agents des bâtiments A et B, agents de l’UHSA, ERIS et Unité Cynotechnique de Toulouse).

Pour L’UFAP-UNSa Justice la sécurité de nos collègues n’a pas de prix.

Nous prendrons nos responsabilités le moment opportun si rien ne bouge dans les meilleurs délais !!!

Bordeaux le 25/10/18
L’UFAP-UNSa Justice
Bordeaux-Gradignan

Related posts