CAP DE MUTATION – LES AGENTS DU CP RIOM TRAHIS PAR L’AP ! – RIOM CP

 Après les secrétaires administratifs qui lors de la dernière CAP de mobilité se sont vu refuser la mobilité pour des raisons plus ou moins claires pour ne pas dire obscures, voire carrément opaques…

« Changement de corps » : c’est au tour des Surveillants et Brigadiers de se voir refuser la possibilité de muter sur d’autres établissements au motif que les Personnels sont « en cours de mutation sur le CP de RIOM ».

Et pourtant, souvenez-vous des promesses faites par Mme DEBEAUX, Sous-directrice RH4 lors de la réunion d’information auprès des personnels

« Ne vous inquiétez pas, la demande de mutation sur le CP de RIOM n’est qu’une formalité pour éviter que l’on vous oublie, cette mutation n’aura aucune incidence sur vos futurs vœux de mobilité, ce sera une mutation pour nécessité de service ». Cette même Dame retourne sa veste lors de cette CAP de mobilité en refusant les mutations des Personnels redéployés sur le CP de Riom.

QUELLE MENTEUSE !

Une fois de plus l’administration lèse (pour ne pas dire un mot moins agréable encore) les Personnels concernés par l’ouverture du CP de Riom en confondant redéploiement et mutation. Puisque l’administration considère que les fermetures sont des « fermetures/ouvertures » privant ainsi les Personnels de primes de restructuration au titre 3, elle aurait dû aussi rester dans sa logique jusqu’au bout et accepter les vœux de mobilité des agents forcés de rejoindre le CP.

Ces drôles de Dames, de la directrice de l’administration pénitentiaire, en passant par la sous directrice des ressources humaines et en finissant par la directrice interrégionale jouent un rôle plus que malsain envers les Personnels Riomois et Clermontois depuis les prémices de l’ouverture.

C’EST JUSTE DEGUEULASSE !

Riom, le 2 décembre 2015

Le secrétaire local.

Alain BERNARD.

 

Related posts