mardi 09 juillet , 2019

CAP NATIONALE DU C.E.A.

CAP NATIONALE DU C.E.A.

Au nom des Personnels de surveillance, l’UFAP-UNSa Justice ne siègera pas !…  

Mercredi 11 mars et jeudi 12 mars devait se tenir le Conseil de Discipline National (CDN) du Corps d’Encadrement et d’Application. Cette instance étant chargée d’émettre des avis sur d’éventuelles fautes des Personnels.

N’étant pas empreint à la politique de la chaise vide, l’UFAP-UNSa Justice a néanmoins pris la décision de boycotter le CDN du Corps d’Encadrement et d’Application.

Pourquoi ?!…

Lors des derniers CDN, cette administration est repartie dans ses travers sur la constitution des dossiers «montés à charge», la tenue des débats dirigés et tronqués et maintenant les avis rendus par cette instance non suivis par une directrice jugeant les sanctions trop faibles et surtout ne considérant pas nécessaire d’en informer les représentants des Personnels !

En effet, malgré les argumentations étayées des Organisations Syndicales, le montage des dossiers reposant souvent sur rien ou pas grand-chose, la DAP inflige depuis plusieurs mois des sanctions disproportionnées et injustes.

Pis, la Directrice décide même de revenir sur une sanction malgré l’avis rendu par la CAP et de frapper encore plus fort en déplaçant à plusieurs centaines de kilomètres un fonctionnaire déjà durement touché.

Cette gestion est indigne, minable et dégueulasse !…

Des décisions unilatérales, autoritaires, où la directrice montre son vrai visage, avec cette manière d’accabler les Personnels en les sanctionnant, leur supprimant les heures supplémentaires, découvrant des postes au mépris de leur sécurité et de leurs conditions de travail; cette dernière étant plus préoccupée du confort de certains caïds de nos détentions à qui il faut très vite donner satisfaction (téléphones portables et internet en cellule, codétenu de soutien…).

Depuis quelques mois maintenant, l’UFAP-UNSa Justice constate et dénonce les pratiques péremptoires de cette directrice en mal de reconnaissance !

Débordante d’idées arrêtées et préconçues sur tout et tout le monde et plus particulièrement méprisante envers les Personnels de Surveillance et leurs représentants, celle-ci rêve de nous mettre au « garde à vous » !

C’est mal connaitre l’UFAP-UNSa Justice !…

Par conséquent, face à cette attitude péremptoire, où elle veut museler le dialogue social et les Personnels et après avoir déjà claqué la porte du CTAP pour les mêmes raisons, l’UFAP-UNSa Justice adresse une nouvelle mise en garde et ne siègera pas au Conseil de Discipline National.

Le torchon brûle !…

S’agissant de la CAP de mobilité et d’avancement programmée la semaine prochaine, nous avons aussi dénoncé un certains nombres de sujets et de points qui portent préjudice aux Agents (ERIS, 1ers Svts et Majors, et Svts Brigadiers). Là encore, l’UFAP-UNSa Justice ne fera aucune concession et exige d’avoir des réponses à ses demandes, au risque que cette CAP ne se tienne pas non plus !… A bon entendeur…

Le Secrétaire Général

Jean-François FORGET

150311 – CAP Nationale du CEA

Related posts