CDC – ATTENTION DANGER ! Les Pinocchios sont de sortie…

Il n’y a pas à dire, la campagne relative aux élections professionnelles est déjà bien lancée chez le Syndicat Patronal !

Dans un de leurs derniers torchons, celui-ci, faute de résultat et d’ambition pour les Personnels de Surveillance dont le Corps de Commandement, s’aventure encore et encore à dénigrer l’UFAP-UNSa Justice qui détient pour l’instant, 1 siège sur 6 en CAP d’Officiers !… Pourquoi ?…

Tout simplement, parce que notre travail prend de la place sur le terrain et que nous aspirons à ce que les perspectives de carrière pour les Personnels voient le jour !… Pendant que les mêmes vivent sur leurs acquis depuis des décennies sans rien faire, se retrouvant aujourd’hui face à ce qu’ils représentent vraiment : le mensonge, la démagogie et la magouille !

En effet, les liens très forts et traditionnels qu’ils ont toujours avec certains responsables DAPien(ne)s sont encore bien ancrés. D’ailleurs, nul besoin de rappeler que le Corps phare fétiche (DSP) tant soigné et choyé est aussi lié à la nature des responsabilités que certain(e)s détiennent à la maison mère au 8-10 rue du renard. Lamentable !… ; ils se trahissent, vous trahissent et ne peuvent exister à ce jour sans cracher sur l’UFAP-UNSa Justice.

Si l’intérêt de la DAP et de FO est de faire capoter la future réforme statutaire actée dans le protocole d’accord du 14 mai 2013 signé par l’UFAP-UNSa Justice, c’est sans compter sur notre capacité à obtenir des avancées pour les Personnels Pénitentiaires.

En 2011 la Première Organisation a proposé un projet de revalorisation ambitieux pour l’ensemble de la filière de Surveillance. Déjà à l’époque, les mêmes fustigeaient notre ambition, prétextant que nous faisions de la démagogie électoraliste.

A leur grand désespoir, trois ans plus tard, l’essai est transformé pour les Personnels du CEA et l’engagement à venir d’une réforme statutaire pour le Corps de Commandement est acté !

Alors ce syndicat qui se réjouit des annonces tronquées de la DAP, visant à ce qu’il n’y ait pas de réforme statutaire pour les Officiers, au seul motif que cela va nuire à l’UFAP-UNSa Justice, est tombé bien bas dans la motivation de ses ambitions à l’égard des Personnels de Commandement !…

Aussi, l’UFAP-UNSa Justice appelle l’ensemble des Personnels à la plus grande vigilance quant aux discours qui sont tenus ici ou là, aux fins de créer la division en semant le doute.

L’UFAP-UNSa Justice reste inflexible et fixée sur ses objectifs. C’est-à-dire l’obtention d’une revalorisation statutaire du Corps de Commandement ainsi qu’une revalorisation indemnitaire pour TOUS. Il ne peut y avoir l’once d’un doute ou d’une dispersion recherchée !

OUI !… Nous sommes mobilisés comme au premier jour, mais surtout organisés afin d’obtenir de réelles avancées!

Alors contrairement au dernier torchon du syndicat patronal, (ne leur en déplaise !) nous réaffirmons qu’il y aura bel et bien une ouverture de négociations visant à construire une réforme statutaire ambitieuse pour le Corps de Commandement conformément à ce qui est inscrit dans le protocole signé par l’UFAP-UNSa Justice le 14 mai 2013.

Par conséquent, comme à son habitude notre Organisation Syndicale présentera en toute transparence, dans les prochaines semaines, le contenu de son projet à l’égard de cette réforme dont les négociations auront lieu en 2015.

Quant à cette soi-disant Organisation Syndicale, qu’elle présente son bilan et les acquis qu’elle a obtenus pour la profession depuis ces trois dernières années, plutôt que de cracher sur une autre OS, ou pire encore, raconter constamment des « conneries » aux Personnels, les prenant au passage pour des c….

L’UFAP-UNSa Justice n’a pas besoin de recevoir de leçon de leur part; il suffit de revenir sur la plaquette « être Officier » construite en 2010, et s’apercevoir de l’avancée ou pas. Et en terme de postes « Commandandisables », l’UFAP-UNSa Justice aurait souhaité encore un peu plus de postes comme les CNE et SNT, chose que la famille d’en face ne souhaitait pas, tout comme la suppression d’un poste de Chef de Détention à Val-de-Reuil, logement de fonction compris, initiative concertée du Personnel de Direction du site et d’autres. Maintenant le challenge est d’atteindre le pyramidage cible longtemps délaissée par cette caste.

Maintenant voilà, comme le présentent nos opposants du moment, le 4 Décembre 2014 des élections auront lieu, et l’UFAP-UNSa Justice laisse aux Personnels le moyen de juger des paroles et des actes de chacun, mais également de leur crédibilité !

Dans tous les cas, l’UFAP-UNSa Justice ne cédera pas cette réforme au profit du Corps des DSP également programmée et non citée au CTAP « bizarre », réforme que nos détracteurs défendent bec et ongles, comme ils ont pu le faire pour les logements de fonction. Les arrêtés successifs parlent d’eux-mêmes et ceux mis à la rue sont bien les Personnels de Surveillance, Corps de Commandement compris, Administratifs et Techniques. 

L’UFAP-UNSa Justice, une présence quotidienne…

141001 – CDC – Attention danger !

Related posts