jeudi 11 juillet , 2019

CDC – Compte rendu du Cirque Administratif Pénitentiaire du 04.03.2015

La DAP remet son masque de Clown, mais elle ne fait plus rire personne

La 1ère CAP du Corps de Commandement s’est tenue ce mercredi 4 mars 2015. Nous aurions pu espérer qu’avec la nouvelle année, les résultats des élections professionnelles et la nouvelle composition de notre instance, l’AP serait encline à plus de transparence, de rigueur et d’équité pour ses fonctionnaires.

Malheureusement, il n’en fût rien !!!

Droite dans ses bottes, retranchée derrière sa phrase magique : C’est un poste à profil…. L’administration s’est encore permis tout et n’importe quoi !!!

Seule l’intervention de l’UFAP-UNSa Justice a empêché la nomination sur un même établissement, d’un Lieutenant comme patron et d’un Commandant comme adjoint !!!

Bonjour la cohérence des grades et l’image renvoyée aux autres institutions.

La DAP n’ose pas s’opposer à ses DI par peur d’avoir à justifier ses décisions en cas de difficultés. C’est bien le monde à l’envers, où les DI ordonnent et la DAP s’exécute.

Nous avons également vu de très jeunes Lieutenants, certes, méritants passer devant des personnels d’expérience, capitaines ou commandants qui le sont tout autant.

Que dire des lauréats de l’exa pro de commandant estampillés de l’étiquette ‘’pas le bon profil’’, c’est à se demander à quoi sert un JURY.

Vous l’aurez compris, si vous êtes bien vu par votre patron et DI, que vous arrivez à donner le change dans un entretien téléphonique de quelques minutes, vous aurez toutes les chances d’être promu. Cerise sur le gâteau, si vous êtes capable d’apporter une petite expérience professionnelle autre que pénitentiaire (police, gendarmerie, prothésiste, dentiste….) vous êtes certainement la personne de la situation.

L’UFAP-UNSa Justice a purement et simplement dénoncé cette façon de faire au travers de ses interventions virulentes contribuant à limiter la casse pour les collègues.

Concernant le TA de Commandant, malgré ses incohérences avec les années précédentes, nos propositions ont été partiellement entendues. En revanche, de nombreux collègues sont encore restés en marge de ces listes. L’UFAP-UNSa Justice exige l’inscription de tous les officiers proposables sur les tableaux (Capitaine- Commandant) avec leur rang de classement. Cette inscription permettrait une lisibilité claire et transparente et éviterait ainsi les magouilles orchestrées principalement par les DISP. Le nombre de nomination ridiculement insuffisant et bien loin du pyramidage cible de 2006 prévoyant 20% de commandant chez les officiers. Ce n’est pas l’annonce des 35 postes de capitaine annoncés pour le prochain TA qui nous contredira.

Pour les logements de fonction, L’UFAP-UNSa Justice a mis l’accent sur les dérives inadmissibles du Chef d’établissement de LYON CORBAS, qui menace d’expulsion ses officiers au prétexte d’astreintes non organisées. L’arbitrage de la Directrice de l’Administration Pénitentiaire a été demandé.

La route est encore longue et les sujets de confrontation nombreux, mais vous pouvez compter sur la présence sans faille de vos nouveaux élus pour défendre vos droits, votre avenir, et cela dans l’intérêt commun, n’en déplaise à certains qui privilégient les amis.

L’UFAP-UNSa Justice, une présence quotidienne….. 

Les élus de CAP UFAP-UNSa Justice

Luciano DUCCESCHI

Philippe MONTRE

David KLINGER

Fabian GOLLENTZ

150305 – CDC – CR CAP du 040315

 

 

 

Related posts