CDC – Manifestation du 22 octobre 2015

Chers Camarades, chers collègues,

L’Unité Syndicale UFAP-UNSa Justice, SNP-FO et  UGSP-CGT appelle les Personnels Pénitentiaires de tous corps et grades confondus à manifester leur mécontentement le 22 Octobre 2015 dans les rues de Paris.

Les Personnels du Corps de Commandement sont également invités à grossir les rangs des manifestants. Leur colère doit s’exprimer !…

En effet, nous devons montrer notre colère et notre désarroi. Les Officiers doivent sans aucune mesure montrer qu’ils sont concernés et fatigués de la politique dévastatrice qui est menée dans les établissements.

Nous sommes aussi impactés par le manque d’effectif, nous subissons la surcharge des missions dues aux vacances d’emplois dans notre corps. Nous devons faire tourner nos boutiques en mode dégradé à cause du fait des vacances de postes non régularisées et nous devons en plus réduire le nombre d’heures supplémentaires qui découlent naturellement du manque d’agents ; c’est insupportable !…

La politique schizophrène de la DAP nous dirige tout droit dans le mur !

L’organisation de travail est devenue un casse-tête, le service est fait de plus en plus au jour le jour, les Personnels sont désabusés et celles et ceux qui flanchent se retrouvent sanctionnés.

L’absence de reconnaissance de cet état de fait doit nous faire comprendre que les Personnels ne sont rien aux yeux de ceux qui nous dirigent !

Notre « mise en danger permanente » et la volonté de ne pas y remédier doit maintenant leur éclater à la figure !

Plus aucun Personnels n’est épargné par la violence !… Quelle soit administrative ou quelle soit physique au regard des trop nombreuses agressions physiques sur les Personnels, elle a pris une forme radicale !

Montrons que le Corps de Commandement ne se laisse pas soumettre et que nous ne pouvons accepter l’asservissement que nos dirigeants veulent nous appliquer !

Bougeons-Nous !…

Soyons tous prêts à battre le pavé Parisien le 22 Octobre 2015

Ensemble reprenons la main, allons chercher et gagner dignement nos légitimes revendications :

  • La résorption des emplois vacants afin de mettre un terme immédiat à tout type de mode dégradé et la révision (ou la création) des organigrammes afin de répondre aux nécessités des missions actuelles et nouvelles.
  • L’arrêt immédiat de la mise en danger permanente des Personnels et l’ouverture d’une négociation sur les questions d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail, mais également de médecine de prévention pour les Personnels. (Souffrance au travail, agressions / prises d’otages, fatigues accrues, burnout, tentatives de suicides, etc…).
  • Retour immédiat de l’autorité des Personnels en détention par une remise à plat des conditions d’exercice des missions de sécurité garantes de l’intégrité des Personnels et du fonctionnement des établissements.
  • Un véritable dialogue social, le respect à l’égard des personnels et des droits syndicaux.
  • L’ouverture d’une négociation du statut de l’ENAP et de son fonctionnement.
  • L’ouverture d’une négociation sur la revalorisation indemnitaire :

(ISS, ICP, primes et  indemnités, astreintes…) et le rejet du nouveau dispositif RIFSEEP.

                                                                                                                                                                                                                                Paris, le 21 Octobre 2015

Pour l’UFAP-UNSa Justice

Luciano DUCCESCHI

Secrétaire National.

151020 – CDC – Manifestation du 22 octobre 2015

Related posts