lundi 15 juillet , 2019

CDH1- Le Navire Abandonné

Si le CPSF c’est le Costa Concordia, le CDH-1 c’est le Titanic !!!

La semaine dernière fut très rude pour nos collègues du CDH1 qui ont subi à trois reprises des agressions caractérisées par des détenus sans foi ni loi.

Après un court passage au Quartier Disciplinaire, les trois agresseurs ont été déclarés incompatibles et ont pu tranquillement regagner leur cellule d’origine au nez et à la barbe des agents de ce secteur. En effet, à l’issue de la visite médicale, la direction a levé les placements en cellule disciplinaire en suivant « courageusement » les avis des médecins. Ce n’est ni plus ni moins du MEPRIS ENVERS LES AGENTS AGRESSES !!

Ces trois individus connus pour leur talent d’acteur, mais surtout pour leur agressivité envers les agents ont une fois de plus réussi à se jouer de l’Institution. C’est le genre de « boulettes » qui ne passe pas inaperçu surtout lorsqu’on connaît les difficultés des personnels à faire respecter les règles au CDH1.

Depuis la mise en place du régime de fermeture des portes de ce bâtiment, les agressions ont explosé et les agents sont en permanence confrontés à une population pénale très virulente à bien des égards. Au lieu d’aider son personnel, la direction sabote son travail.

L’UFAP-UNSa Justice est étonné de voir avec quelle intransigeance la direction gère son personnel, en revanche, c’est de « l’angélisme » qui est pratiqué avec des agresseurs de personnel. Ce ne sont pas avec ces méthodes que les agents de terrains regagneront confiances en eux et dans la direction.

Au regard de tous ces éléments, les agents se posent légitimement la question à quand un retour à l’autorité et la discipline au CPSF ??

L’UFAP-UNSa Justice exige le transfert des trois agresseurs par mesure d’ordre et de sécurité.

L’UFAP-UNSa Justice attend de la hiérarchie qu’elle conforte l’autorité des agents par des actes forts non pas qu’elle s’adonne à une espèce de chasse à l’homme en utilisant les caméras pour les traquer comme elle le fait.

L’UFAP-UNSa Justice sera présente demain au groupe de travail sur le CDH1 et entend bien s’atteler à l’amélioration de la condition des Agents.

L’UFAP-UNSa Justice souhaite un prompt rétablissement à nos collègues victimes de la voyoucratie.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous apprenons tout juste qu’un collègue ayant reçu une bouteille pleine de pisse sur la tête, va devoir recroiser son agresseur quelques heures après être monté au QD. Cela ne fait que confirmer l’état déplorable dans lequel officient les représentants de la Force Publique et démontre l’impunité d’une population pénale qui n’hésite plus à passer à l’acte de manière encore plus violente.

le Bureau Local UFAP-UNSa Justice
Syndicat Local UFAP-UNSa Justice de Réau Le plessis picard 77558 MOISSY-CRAMAYEL
Tel : 01.72.62.60.63 ou 60.64 Permanence GSM 06.72.55.32.81 Poste 6063 ou 6064 Fax : 01.64.41.58.23
Mail : ufap.cpreau@gmail.com ou ufap.cp-sud-francilien@justice.fr 

Related posts