Ces douze salopards ! – Tract RENNES VEZIN

Mais que fait-il encore ici?

Ce meneur de voyous, cet infâme agresseur de Personnels continue donc de se pavaner, de vociférer, d’insulter, de réclamer encore et encore plus, tout en se délectant de la passivité de cette Direction, à qui il continue de botter les fesses, et au travers de celle-ci de se moquer impunément des Personnels du CPH Rennes/Vezin.

Qu’il se moque de cette Direction incapable de prendre la mesure d’un tel agitateur passe encore mais eux, être humiliés ils adorent, c’en est presque un sacerdoce…

Mais, et c’est là que le bas blesse, le Personnel, lui, n’est pas soumis devant ce type de voyous irrécupérables…

DEHORS!

TRANSFEREZ les, lui et ses deux acolytes, qui après avoir encombré la cour de promenade, bouchonnent désormais le Quartier Disciplinaire.

Bougez-vous rapidement avant qu’ils ne remettent ça!

L’UFAP Unsa Justice tient avant tout à mettre en avant les Personnels, qui en grands professionnels qu’ils sont, ont géré cette mutinerie avec classe, on a envie de dire « comme des chefs ».

L’UFAP Unsa Justice demande, outre le transfert des trois meneurs, des sanctions exemplaires pour les neuf autres, afin que l’envie de recommencer ne les effleurent même plus. Ces douze salopards doivent, à l’avenir, méditer sur le bien fondé de s’octroyer injustement 1H30 de promenade en plus.

Une sanction est faite pour servir de leçon.

 

Pour le bureau

Le 18.04.18

Related posts