C’est Moi qui DECIDE!!!! – Argentan CD

Vendredi 25 septembre 2015, un détenu du centre de détention d’Argentan a pris la poudre d’escampette. Mais comment est-ce possible ???

Ce détenu, libérable en septembre 2017, bénéficiait d’une permission de sortir sous escorte, SANS MOYEN DE CONTRAINTE, pour se rendre aux obsèques de son père à Saint-Malo.

Contre l’avis de l’administration pénitentiaire, la JAP a décidé d’octroyer une permission sous escorte sans moyen de contrainte à ce détenu. Pourtant, la JAP avait été avisée que ce détenu, qui subissait des pressions au sein du CD Argentan, présentait un risque élevé de non réintégration.

Ce qui devait arriver arriva : A l’issue de la cérémonie, le détenu a bousculé les agents qui l’escortaient et s’est sauvé en courant.

Les collègues ont bien tenté, en vain, de le rattraper mais il est évident que les chaussures de très haute compétition de l’AP, associées au port du gilet pare-balles, ne les ont pas aidé dans cette course poursuite face à un quelqu’un de déterminé, qui avait pris soin de mettre des chaussures de sport.

On peut facilement imaginer ce qui aurait pu se passer si la famille du détenu avait voulu prendre partie.

Si les personnels de terrain, que sont les personnels pénitentiaires avait été entendus et pas seulement écoutés, cela ne se serait pas produit.

Nous côtoyons ce genre d’individus au quotidien, il est regrettable que les alertes et les réticences des professionnels que nous sommes n’aient pas été entendus!!!

La prochaine fois, nous devrons trouver les bons moyens de contrainte pour nous faire ENTENDRE par la JAP

L’UFAP déplore ce manque de considération et apporte son soutien aux collègues qui ont eu à subir cet événement.
Le Bureau Local

Related posts