jeudi 24 octobre , 2019

Châlons en Champagne : Maison d’arrêt ou UMD ???

Le 14 Juin 2019,

Hier, jeudi 13 juin 2019 au matin, une nouvelle fois une agression a eu lieu au Quartier Femmes… !

Une détenue est mise en attente pour un départ en Hospitalisation d’Office… Cette sauvageonne a été placée dans une cellule Quartier Disciplinaire avec la grille ouverte sur ordre de la direction, au lieu de la mettre en attente dans les BOX prévus à cet effet…

L’attente étant longue et l’heure du repas étant arrivée il a bien fallu la nourrir… Sauf que cette pensionnaire détraquée s’est jetée sur notre collègue en la bousculant avec violence… La surveillante qui s’est vu ainsi agressée a littéralement été choquée par tant de violence !!!

La réaction de tout le personnel fut immédiate et heureusement ! Car qui sait ce qui aurait pu se passer avec un tel phénomène ?

Faut-il qu’un drame se produise pour prendre conscience que nous ne pouvons pas garder en nos murs ce type de personnes atteintes de psychopathologies !!!

La M.A. de Chalons n’est pas une annexe de l’Etablissement Public de Santé de la Marne !!!

Autre cas et même constat: Concernant la détenue arrivée par Mesure d’Ordre et de Sécurité du C.P. de  METZ … Détenue en gestion « isolée », alors même que notre structure ne dispose pas de Quartier Isolement au Quartier Femmes. Cherchez l’erreur ???

Le Quartier Arrivant du Q.F. est donc utilisé pour cette «  folle dangereuse » comme le décrit le PSY de l’établissement, je cite : « surtout ne lui tournez pas le dos, un passage à l’acte est imminent ! »  

Cela fait froid dans le dos tout de même !!!

 La gestion de la détention « Femmes » devient compliquée et chaotique. La possibilité d’accueillir convenablement les arrivantes Femmes est bien évidemment compromise  puisque le Quartier Arrivants est bloqué par la MOS isolée !!!

Pour couronner le tout, une détenue TIS au Quartier Femme est à surveiller étroitement… Mais évidemment… avec une détention qui est une véritable cocotte minute !!!

Cela devient dur… Très dur à gérer… !!!

Mais que la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires se rassure… Personne ne lui demandera de comptes !!!

S’il se passe quoique ce soit… Ce sera assurément sur nous, surveillants et surveillantes que tout repose ! Et à nous de nous expliquer sur le pourquoi du comment… !!!

A nous de gérer l’ingérable !!! De tolérer l’intolérable !

De contrôler l’incontrôlable !!!

L’UFAP UNSa Justice dénonce cet état de faits et réclame le transfèrement de ces deux détenues sur des structures permettant une prise en charge cohérente et adaptée.

L’UFAP UNSa Justice félicite l’ensemble du personnel qui est intervenu rapidement sur l’agression et témoigne à nouveau du professionnalisme des agents !

L’UFAP UNSa Justice apporte tout son soutien à notre collègue et lui souhaite un prompt rétablissement…

La Sécurité des Personnels ne se joue pas à pile ou face !!!

            Le secrétaire local,

ALTER Nicolas

Related posts