mardi 16 juillet , 2019

CHANGEMENT D’HEURE !!! – Orvault EPM

Nous avons été reçus par la direction ce vendredi afin d’être informés du nouveau fonctionnement de notre établissement mis en place afin de palier au manque d’éducateurs.

Tout d’abord et dès ce lundi 30 Mars, les collectifs du matin sont supprimés. Les éducateurs arriveront en unité à 8h00 et seront sur l’établissement jusqu’à 17h00 ; quant au service d’après midi il sera couvert par un éducateur de 13h00 à 20h40.

La distribution des plateaux de petit déjeuner s’effectuera en binôme de surveillant, avec un maximum de préparations individuelles préparées par Eurest afin de limiter le temps consacré à la distribution. 

Notre Directrice nous a également annoncé que le changement le plus notable serait  pour les périodes de vacances scolaires. Afin de préserver la vie de famille de nos éducateurs, il n’y aura,  et ce jusqu’à ce que le nombre d’éducateurs revienne à un niveau acceptable, qu’un seul éducateur PJJ présent de journée sur unité de vie de 9h00 à 17h00.

Charge à l’éducateur d’être suffisamment présent sur l’unité pour que l’unique collectif de la journée ait un sens.

Nous saurons en cas d’absence faire remonter cette absence et justifier ainsi la distribution de plateaux le midi.

Conséquence immédiate durant ces horaires de vacances, (au moment où le DI a de nouveau botté en touche pour valider la fermeture à 20h20) l’EPM fermera à 19h45 durant les vacances scolaires.

L’UFAP unsa/Justice s’interroge sur la durabilité de ces nouveaux horaires. Car les journées blanches n’ont elles pas été mises en place que provisoirement ?

L’UFAP unsa/Justice sera vigilante afin que les penseurs de la pjj administrative ne nous surchargent pas d’activités qu’ils n’encadreront pas !

L’UFAP unsa/Justice espère que les directions sauront soutenir et aider les éducateurs qui sont actuellement en souffrance afin qu’ils puissent reprendre leur fonction première d’accompagnement des jeunes et permettre à ceux qui phagocytent notre établissement d’aller exercer leurs talents ailleurs. 

Le bureau local  UFAP-UNSa/Justice

Related posts