mardi 17 septembre , 2019

CHAUD PATATE ET PATATE CHAUDE!

Une rixe d’une vingtaine de détenus a éclaté sur la cour de promenade ce matin vers 10 h 30 durant quasiment une heure sous nos yeux.

Un déchaînement de violence à base de jets de pierres, de coups de piques, et même de casseroles.

Bref, la cour de promenade est devenue rapidement une zone de non-droit dans un établissement pénitentiaire de la république après seulement un an après sa réouverture.

Guerre de territoire, trafics, clan….. Transfert sur l’établissement de Mesure d’ordre et de sécurité et voilà la recette de la cocotte-minute.

Les 2 détenus à l’origine de cette émeute sont connus pour leurs comportements violents et leur gestion de plus en plus difficile.(ouverture à deux agents par exemple)


Notons que l’un des 2 était l’auteur d’une blessure au visage sur un collègue il y a quelques semaines lors d’une intervention pour le maîtriser et l’autre est connu pour des menaces, des agressions verbales et a même menacé un agent avec une fourchette.

Cette histoire se termina par la livraison du détenu le plus violent manu militari à la porte de la promenade par un autre souhaitant que l’incident se termine.
Cette escalade de la violence est inquiétante sur la centrale au même titre qu’un bon nombre d’établissements.

Bilan 2 détenus placés au quartier disciplinaire et bien sûr nous allons demander leur transfert qu’ils puissent recommencer leurs méfaits encore et encore…….Et un détenu sorti in extremis de la cour par 2 collègues et la chef de détention avant lynchage.

Le bureau local Ufap Unsa Justice de Saint-Martin de Ré tient à féliciter l’ensemble des personnels présents, qui par leur professionnalisme ont su gérer la situation en travaillant en sécurité.

Nous tenons également à remercier nos collègues ÉRIS de Bordeaux qui par le plus grand des hasards se trouvaient sur l’établissement suite à un transfert. Ils nous ont renforcés et sécurisés lors de la remontée du mouvement promenade, ce qui a permis de retrouver un bâtiment serein.

Le bureau local Ufap Unsa Justice de Saint-Martin de Ré demande une fouille immédiate de la cour de promenade au vu des armes artisanales que nous avons pu apercevoir sur les protagonistes et l’enlèvement immédiat des pierres et pavés sur le terrain de sport.

Le bureau local Ufap Unsa Justice de Saint-Martin de Ré exige une nouvelle fois le transfert des 2 détenus en question après leurs sanctions disciplinaires effectuées à l’établissement.

Le bureau local Ufap Unsa Justice de Saint-Martin de Ré exige la mise en place du relevé de conclusion et notamment le déploiement des gilets par lame pour l’ensemble du personnel de surveillance.

Le 05/04/2019, le bureau local de Saint Matin de Ré

Related posts