mercredi 29 juin , 2022

CLUSTER? CONNAIS PAS! – CD VAL DE REUIL

Le 12 janvier 2022

Le centre de détention de Val de Reuil a été reconnu en cluster pour la division 1.

Malgré cet état de fait l’administration n’a rien trouvé de mieux que de nous envoyer des arrivants. Alors qu’en 2 jours de temps nous avons eu 13 cas positifs supplémentaires.

Sous prétexte que le quartier arrivant ne sert pas d’hébergement aux « Covid », nous pouvons recevoir des arrivants et, cela, toutes les semaines.

En temps normal, il n’y aurait pas eu de difficultés car nous comprenons bien qu’il faut soulager les maisons d’arrêts qui sont en surpopulation pénale.

Mais à quel prix ?

Hé bien au prix fort !!! En effet, la directionpréfère prendre le risque que des détenus sains soient contaminés et, mieux encore, une fois le parcours arrivant terminé ils seront « injectés » dans un bâtiment où il y a un cluster !!! Tout ceci se passe de commentaire.

Comment mettre inutilement la vie des gens en danger ???

Et encore ce n’est pas fini. Mais que dire des collègues qui gèrent les détenus Covid, au risque d’être infectés et ramener cette « merde » dans leur foyer.

Sont-ils remerciés pour leur dévouement ??? …BIEN SÛR QUE NNNOOONNN !!!

On se souvient au début de la pandémie il fallait faire tout un protocole en cas de Covid (blouse, masque FFP2, lunette de protection…). Aujourd’hui nous en sommes à quémander des masques FFP2, qui sont en nombre insuffisant, quant au reste on ne vous en parle même pas. Les bonnes résolutions d’avant ne sont plus d’actualités !!!

Encore une fois le personnel est en première ligne pour gérer cette situation en y allant la fleur au fusil.

Il est sûr que nos têtes pensantes dans leur tour d’ivoire sont bien loin de la réalité du terrain et des dangers que les agents encourent pour satisfaire leurs exigences.

L’UFAP UNSA JUSTICE du centre de détention de Val De Reuil fait part de sa désapprobation face aux décisions qui sont prises de mettre, inutilement, des vies en danger et saura rappeler à nos chères têtes pensantes les conséquences de leurs actes si nécessaires.

L’UFAP UNSA JUSTICE réclame que la DI diffère les arrivées le temps que la situation s’assainisse sur le centre de détention de Val de Reuil.                                   

Le bureau local UFAP

Related posts