jeudi 23 mai , 2019

COMMUNIQUÉ BILAN DU CTI DU 13 FÉVRIER 2019 UR BORDEAUX

Neuvic sur l’Isle, le 19 février 2019

Le mardi 13 février 2019, les Organisations  Syndicales représentatives de la nouvelle aquitaine étaient conviées au comité technique interrégional à 9h30 au sein de la Direction Interrégionale.

Les points à l’ordre du jour étaient : ACT 2018, 2019, dématérialisation des bulletins de payes et questions diverses.

En amont, les élus UFAP avec l’aide des élus CGT avaient demandé des points supplémentaires : Mise en œuvre du protocole de janvier 2018, Extractions Judiciaires Vicinales (EJV) de Bayonne, retour sur la mise en place, bilan des EJV d’Agen et de Bédenac, bilan des effectifs des Personnels Administratifs sur la Nouvelle Aquitaine et point sur le relevé de conclusions de janvier 2018 (mise en place des mesures).

Fidèles à leurs engagements, les élus de l’Union régionale UFAP UNSA Justice ont siégé à cette réunion et seul un élu FO était présent dans la salle de réunion. Ce dernier a demandé la parole pour faire une déclaration annoncant le boycott par les élus FO et CGT. De ce fait, le CTI fût reporté au 26 février 2019.

Profitant d’être à la Direction Interrégionale, nous avons demandé une audience au Directeur Interrégional pour la matinée du 13 février 2018. Durant cet entretien, nous avons soulevé quelques interrogations de nos bureaux locaux et obtenu quelques réponses du directeur interrégional.

Considérant le CTI comme l’instance suprême et officielle, vu qu’il a été finalement reporté, nous avons évité de nous attarder sur les points à l’ordre du jour dans un esprit de dialogue social entre les Organisations représentatives et l’administration.

Cependant, par l’intermédiaire d’un tract du 12 février et malgré un pseudo-boycott du CTI du 13 février, la région FO a évoqué, en audience le 11 février avec le directeur interrégional ( président du CTI), une grande partie des points dont ceux rajoutés par les élus de l’UFAP et la CGT.

Comprenne qui pourra ce pseudo boycott et  cette appropriation des idées d’autrui !

À présent, nous attendons avec impatience le CTI du 26 février pour voir si ces populistes jaunes seront présents car ils écrivaient le 13 mars 2018 : «Pour les représentants FORCE OUVRIÈRE siégeant à cette instance régionale, il est simplement inconcevable que de pouvoir s’asseoir aux côtés de ceux qui ont vendu pour quelques Euros…».

Pour l’UFAP UNSa Justice, preuve en est que le syndicat FO fait bien semblant d’être en entente syndicale, preuve en est qu’il ne cherche pas à bloquer l’institution, preuve en est qu’il ne respecte pas les instances de dialogue social et les autres OS représentatives.

                                        les élus de UFAP UNSa Justice du CTI
MATTIONI & NOT & BAIGNEUX & BERHAULT

Related posts