mardi 12 novembre , 2019

Compte Rendu CTI – UR Lyon

Les formateurs font face !

Ouverture de la réunion, sous l’impulsion de la Chef d’orchestre de l’URFQ. La parole est donnée aux formateurs qui méthodiquement, chacun leur tour s’expriment sur leurs difficultés, leur manque de moyens, parfois le peu d’intérêt porté aux efforts qu’ils consentent pour permettre à leur secteur de survivre dans un contexte économique dont on sait qu’il ne permettra sans doute pas de financer les plans de formation. Par ailleurs, la CEDIF bénéficiera d’une ligne budgétaire réduite à 2000 euros.

En 2014, il fallait faire mieux et plus avec moins, eh bien en 2015, si personne ne dit comment faire, tout le monde sait que ce sera avec deux fois rien.

UV2 Bigadier: retours sur le nouveau format :Les formateurs, selon leurs secteurs se plaignent du manque de logistique, les candidats sont parfois contraints de passer la partie théorique dans le même lieu que ceux qui « tirent »… Les difficultés persistent avec la disponibilité et/ou l’absence de stands de tirs

La durée de trois heures prévues pour les rappels de formation est une nécessité mais compte tenu des délais impartis, la pause méridienne se transformait en pause de courte durée ne permettant même pas aux agents de se restaurer.

Les formateurs ont également constaté une grande disparité des connaissances techniques d’intervention d’un établissement à un autre.

Beaucoup de moyens mobilisés pour peu de candidats qui par ailleurs n’étaient pas toujours présente le jour « J ».

L’UFAP UNSa Justice relevait que le manque d’effectif dans les établissements et les rappels incessants n’incitent pas les agents à sacrifier encore et toujours le peu de temps qui leur reste, ceci d’autant plus qu’ils ont découvert en parallèle que ces journées pouvaient générer des heures négatives sur leur compteur origine… On peut rapprocher cet état de fait avec l’intervention d’un formateur qui se plaint à juste de titre de la difficulté grandissante à disposer des moniteurs de tir ou d’incendie.

La question est posée également de savoir si un agent qui n’est plus entrainé et se plaint de ne pas être suffisamment formé au tir depuis plusieurs années peut refuser de prendre son service dans un mirador. Mme Hanicot considère que la réponse est NON..!  

Les formateurs soulignent que certaines épreuves des UV de brigadier sont plus difficiles que celles proposées au concours de 1er surveillant.

VALIDATION des SAPEURS POMPIERS : Les formateurs profitent de la présence de RH7, pour demander des nouvelles des 7 dossiers de sapeurs pompiers transmis à leur service pour validation. RH7 pas très à l’aise répond que le Ministère de l’intérieur est saisi. Avec ça, nous voilà bien renseigné, ce n’est pas demain la veille que le savoir faire de professionnel acquis hors notre administration pourra profiter aux autres, c’est vraiment désolant !

 FORMATION DES TUTEURS : Un formateur intervient à son tour en proposant que soit valorisée la formation des tuteurs par la délivrance d’une attestation qui pourra ensuite leur permettre de faire reconnaître leur expérience et obtenir une réduction d’ancienneté pour passer le diplôme de formateur. Aucune réponse claire ne sera apportée par RH7.

PLAN DE FORMATION 2015 :  la DISP se bornant en gros à dire qu’elle doit prioriser et que sera réalisé ce qui peut l’être faute de budget, inutile de s’étendre mais tout de même… L’UFAP UNSa ne peut que reconnaître qu’en matière de dépenses, on a bien compris que la formation n’était pas sa priorité, on se demande d’ailleurs ce qui est important à ses yeux lorsqu’on sait que les compteurs des agents sont remis à zéro pour ceux qui dépassent le seuil des 108h00/trimestre, qu’elle ne paye plus les indemnités des agents agressés qui ont obtenu réparation via un tribunal, qu’elle fait tout pour que les agents ne réclament plus leurs frais de déplacements, Par contre… Pour ce qui est des séminaires de direction et des repas traiteurs livrés dans certaines réunions, il y a manifestement encore de l’argent dans les caisses !

IMPLANTATION PREJ A SAINT QUENTIN FALLAVIER : Ce serait prévu pour 2017, la DISP souhaiterait également localiser le P.S.E sur le site. Attendons de voir ce que sera la réalité de ceci dans trois ans… !

EXPERIMENTATION SUR LES METIERS DE SURVEILLANT : Bien que ce sujet n’était pas à l’ordre du jour de ce CIF, les formateurs interviennent et annoncent qu’ils portent un grand intérêt aux préconisations de la Directrice de l’AP dont il faut rappeler qu’elles s’inspirent d’un travail porté depuis des années par l’UFAP UNSa Justice. Mme Hanicot se perd dans quelques explications en évoquant le fait qu’elle a adressé une lettre de cadrage aux Chefs d’établissements mais qu’elle n’a eu aucun retour de leur part.

Pour l’UFAP UNSa Justice, Mme Hanicot nous prend pour des imbéciles, elle semble en effet œuvrer pour surtout ne pas avancer sur ce sujet. Elle avait dissimulé la lettre de la DAP depuis le mois de juillet, pas de chance l’UFAP UNSa s’est chargée de la diffuser…, elle a rédigé une lettre de cadrage par laquelle ses intentions ne transpirent que trop ! L’UFAP UNSa Justice a découvert par hasard l’existence de cette lettre, au milieu de documents préparatoires visant le CTS de l’EPM de Meyzieu, alors que personne dans cet établissement n’a manifesté son intention de travailler sur ce sujet. Par contre, lorsque dans certains établissements comme Saint Quentin Fallavier, alors que de nombreux agents ont bossé sur le projet de surveillant référent, et qu’ils sont demandeurs et prets pour passer à l’expérimentation, Mme la DISP rétorque qu’elle voudrait bien, que Mme Gorce elle même voudrait bien mais que le Chef d’établissement n’en veut pas, qu’il n’est par conséquent pas possible qu’elle donne son accord. Paradoxalement, elle souhaite que nous lui déposions notre projet… Pour en faire quoi ?  L’UFAP UNSa n’abandonnera pas, qu’elle se le dise !

Pour clôturer provisoirement ce sujet, il est assez amusant de constater que le Chef d’établissement du CP Valence s’est spontanément manifesté pour dire qu’il était intéressé… La nous entendons sa démarche mais quelques détail nous interrogent sur cette intention prématurée puisque Mme GORCE a bien précisé dans sa note qu’avant toute chose, il fallait un accord majoritaire du personnel. Il va devoir attendre que son personnel arrive… !

VALENCE, puisque nous y sommes eh bien parlons en !

POSTE DE RESPONSABLE DE FORMATION AU CP VALENCE : L’UFAP UNSa Justice, à la lumière d’une information dans un 1er temps officieuse, interroge Mme Hanicot sur son intention de refiler en douce le poste de responsable de formation du CP Valence à l’actuel adjoint au CE de la MA de Valence qui ne dispose même pas de la qualification indispensable pour postuler sur cette fonction. L’UFAP UNSa Justice rappelle d’ailleurs que le poste de responsable pour ce pôle est à St Etienne et non à Valence !

Mme Hanicot cherche à se justifier en expliquant que ce fonctionnaire tient à rester sur Valence, que c’est dans l’intérêt du CP Valence et ajoute qu’en ce qui concerne la qualification, il la passera plus tard ! ! ! Du grand n’importe quoi… Un peu comme si conduire une automobile sans permis, ce n’est pas grave car il est toujours possible de le passer plus tard… L’UFAP UNSa Justice estime que cette réponse est inadmissible et que cela relève purement et simplement d’une magouille digne de petits arrangements entre amis totalement méprisant à l’égard de celles et ceux qui réglementairement devraient pouvoir prétendre à cette fonction dont le poste doit être publié en CAP. Une fois de plus, la DISP de Lyon s’égare dans des pratiques scandaleuses. Il est bien malheureux de constater que celle qui devrait être la 1ère garante des règles les contourne sans scrupules.

L’ANNEE 2015 S’ANNONCE ENCORE PLUS DIFFICILE QUE LA PRECEDENTE, LES FORMATEURS NE SONT PAS AU BOUT DE LEURS PEINES, LES EFFORTS QU’ILS ONT CONSENTI POUR PALLIER LES INFSUFISANCES DE MOYENS ALLOUES NE DOIVENT PAS CONDUIRE LA DISP A CONSIDERER QUE PUISQU’ILS SE DEBROUILLENT ET QU’AU FINAL ILS S’EN SORTENT A MOINDRE COUT, IL EST ENCORE POSSIBLE DE ROGNER LEUR BUDGET. VU LA POLITIQUE DEVELOPPEE PAR LA DISP, IL EST PERMIS D’EN DOUTER

CR UFAP CIF 16 octobre 2014

Related posts