mardi 17 septembre , 2019

Compte-rendu d’audience avec le D.I. sur la gestion R.H. de la D.I.S.P.

Suite à notre demande du 18 décembre, nous avons été reçus vendredi 08 février par le directeur interrégional Mr MOREAU en présence de la D.R.H. Mme THIL.

Nous avons débuté cet entretien en dénonçant la détérioration des conditions de travail liée à :

  • des problèmes d’effectifs,
  •  des formations insuffisantes voire inexistantes,
  •  la mise en place de nouveaux logiciels de gestion,
  • sans oublier la restructuration du département R.H.,
  • et la déficience en matière de communication.

Nous avons souligné les répercussions de cette dégradation sur les établissements qui impacte directement tous les Personnels, que ce soit dans le traitement de leurs payes ou dans le traitement de leurs dossiers R.H..

Nous avons attiré l’attention du D.I. sur la grande souffrance de certains agents. En effet, à toutes ces difficultés professionnelles vient s’ajouter une mauvaise communication de la hiérarchie. Celle-ci se traduit par une déshumanisation des ordres et des diverses consignes donnés, par un manque récurrent de courtoisie mais aussi par l’absence de considération et de reconnaissance au quotidien. Le stress est permanent et le mal-être est omniprésent.

Lors de ses déplacements, le directeur interrégional a constaté les dysfonctionnements de communication entre le département R.H. de la D.I. et les services R.H. des établissements.

Il nous a dit être conscient des différentes problématiques sur le département R.H. qui est en pleine mutation. Il a ciblé le manque de formation, le problème des effectifs et de la fidélisation, le stress des agents généré par l’obligation de répondre constamment à l’urgence, le ressenti qu’ils ont sur le manque de considération et de reconnaissance.   Il a saisi le mal-être qui peut parfois être causé par le manque de courtoisie ou par des attitudes vexatoires que peut avoir la hiérarchie de ce département.

Le directeur interrégional s’est engagé à rencontrer individuellement chaque agent du département R.H., afin d’échanger sans filtre sur toutes les difficultés rencontrées tant professionnelles que relationnelles.  

Le directeur interrégional s’est engagé à nous recevoir d’ici la mi-mars pour faire le point sur ces entretiens et surtout apporter des solutions qui permettront de remédier à ces multiples  dysfonctionnements générateurs de souffrances au travail.  

Pour l’union régionale UFAP UNSa Justice la méthode managériale doit impérativement changer car la DI n’est pas un espace de non-droit et le plan d’action ministériel de prévention des risques psycho-sociaux doit s’y appliquer au moins autant qu’ailleurs.

Le secrétaire général,

Arnaud GATEAU.

Related posts