jeudi 29 octobre , 2020

Compte rendu de la 1ère C.E.D.I.F. 2019

Le mardi 14 mai 2019, se tenait la première CEDIF (Commission d’Examen des Demandes Individuelles de Formation) de l’année 2019.

         Le Compte Personnel de Formation (CPF) peut être utilisé par l’ensemble des agents de notre administration (Administratifs, d’Insertion et Probation, Techniques et personnels d’encadrement et d’application).

         Ce compte doit permettre aux personnels de construire et développer leur parcours professionnel. Il ne peut être mobilisé qu’à l’initiative des agents afin de suivre une formation qui a pour but l’obtention d’un diplôme, d’une qualification ou le développement de compétences, ayant pour objectif de réaliser un projet d’évolution professionnelle. Il permet aussi de compléter un bilan de compétence ou une Validation des Acquis d’Expérience (VAE) et peut s’articuler avec un congé de formation pour effectuer une formation plus longue.

Ce projet d’évolution professionnelle peut être :

  • L’accès à de nouvelles responsabilités (promotion/préparation aux concours)
  • L’accès à de nouvelles missions, un nouveau métier
  • Une reconversion professionnelle, suite à un risque d’inaptitude aux fonctions exercées.

Il est important de rappeler que les formations demandées n’ont pas nécessairement de lien avec le métier exercé !

Afin de résumer, la CEDIF émet un avis sur une prise en charge financière (ne pouvant pas excéder 3000 euros pardemande). Ces avis sont ensuite rendus au Directeur Interrégional.

Les crédits alloués dans le cadre de la CEDIF et des formations individuelles sont cette année de 18000 euros pour notre DISP.

Et pour l’UFAP UNSa Justice c’est bien trop peu !!!

Pour ce 1er rendez-vous de l’année 16 dossiers étaient à l’étude, avec des attentes fortes, pour près de 25000 euros de crédits demandés !

L’UFAP UNSa Justice exige une augmentation substantielle de cette enveloppe!!!

De plus, ces demandes comportent un avis du supérieur hiérarchique dont certaines motivations nous laissent dubitatifs (problématique RH…)

Là-encore, l’UFAP UNSA Justice exige que les demandes soient étudiées quel que soit l’avis du supérieur.

Les secrétaires généraux,

Related posts