mercredi 20 novembre , 2019

Condé sur Sarthe… …Ça devait arriver !

L’acte terroriste vécu par nos collègues du Centre pénitentiaire de Condé sur Sarthe était malheureusement prévisible…

L’UFAP UNSa Justice apporte son soutien aux collègues victimes et à l’ensemble des Personnels de la structure. Notre Organisation Syndicale s’associe au mouvement de blocage initié par les Personnels de Condé. Très récemment encore, l’UFAP UNSa Justice pointait du doigt l’urgence à mettre en place le relevé de conclusion signé en janvier 2018 et plus particulièrement le volet sécuritaire.

A freiner par tous les moyens la mise en place des décisions actées, les directeurs interrégionaux et les chefs d’établissement se rendent complice des violences commises à l’encontre de nos collègues !

A faire mumuse avec le relevé de conclusions, les Directeurs sont responsables du laxisme carcéral régnant dans nos détentions !…

L’UFAP UNSa Justice a toujours assumé ses positions et réaffirme qu’elle n’a pas donné un chèque en blanc au Premier ministre et à la Garde des Sceaux !…

L’UFAP UNSa Justice dénonce l’attentisme de nos dirigeants, de l’Elysée jusqu’à Vendôme, dans le déploiement du relevé de conclusions et dans la prise en charge des détenus : vous faites le lit de ceux qui « appellent à la guerre » ou au blocage, sans plus de réflexion !…

LE RELEVE DE CONCLUSION DE JANVIER 2018 DOIT ETRE UNE PRIORITE !…

C’est pourquoi, n’en déplaise aux « costards cravates », défenseur de la population pénale, Il y a URGENCE :

– À doter les Personnels Pénitentiaires d’équipements de sécurité (Gilet pare-lame etc.)

– A renouveler les moyens techniques (API) – A sécuriser certains lieux de détention (cellules, salles d’activité, parloirs, UVF, …)

– A gérer dans une étanchéité totale les détenus terroristes, radicalisés ou violents

– A mettre en place des quartiers spécifiques permettant la prise en charge des détenus violents L’UFAP UNSa Justice exige de la Garde des sceaux LE RESPECT DE SON ENGAGEMENT et demande qu’elle mette de l’ordre dans la maison pénitentiaire. Les chefs d’établissements ne doivent pas être des électrons libres au service de la Voyoucratie.

Ils ne peuvent s’amuser avec la sécurité des Personnels en sabotant le relevé de conclusions !…

L’UFAP UNSa Justice exige d’être reçue dans les plus brefs délais par la Ministre et attend de la part de la chancellerie des réponses concrètes et fortes à nos revendications émises lors de notre dernière rencontre.

LA BALLE EST DANS LE CAMP DE LA MINISTRE, APRES, IL SERA TROP TARD !… Dans l’immédiat et au regard de l’actualité sur le site de condé dont le dénouement n’a toujours pas eu lieu, l’UFAP UNSa Justice appelle l’ensemble des personnels à une journée d’action d’envergure le jeudi 7 mars 2019 et soutien toutes les actions qui seront engagées demain mercredi.

Une seule réponse doit être apportée,

LE TOUT SECURITAIRE par la mise en œuvre immédiate du relevé de conclusions !…

Pantin, le 05 mars 2019 Les Secrétaires Généraux

Related posts