mercredi 12 mai , 2021

COPIL Beauvais : Acte II : Beauvais MA

Grâce à la pugnacité de l’UFAP-UNSa Justice, le deuxième Comité de pilotage concernant  l’ouverture de la structure Beauvaisienne s’est tenue ce mercredi 6 mai.

CALENDRIER

L’UFAP-UNSa Justice en organisation responsable, soucieuse du bien-être des agents tous corps confondus, est intervenue sur la situation actuelle de la future structure. En effet, à quelques mois de leur prise de poste, les personnels ne sont toujours pas informés de la date effective de leur changement de résidence administrative, ce qui pose des difficultés majeures dans l’organisation de leur vie privée. Le directeur interrégional, nous informe que la remise des clés est prévue pour le 19 juin, mais que la garde des murs commencera le 8 juin, afin que les 3 premiers surveillants, et les 16 surveillants affectés puissent être formés quelques jours par les entreprises ayant réalisé les travaux du PCI et de la porte d’entrée principale entre autre. Les 19 « heureux élus », n’auront donc qu’un mois pour se retourner, Merci du cadeau.

La prise de fonction sur l’établissement se fera pour Le 2 novembre. En effet, il était inconcevable de programmer une ouverture avec 7 premiers-surveillants, sachant que la future promotion sortira fin-octobre.C’est donc 51 surveillants (hors Beauvais actuel et Compiègne), qui seront amenés à prendre leurs fonctions, ainsi que 73 stagiaires, en cette journée.                                                   Pour rappel, l’UFAP-UNSa Justice   prône depuis de nombreuses années, des ouvertures d’établissement en corrélation avec la rentrée des classes de nos enfants.                                                               À l’heure où « quelques guérillos » des temps modernes s’en prennent de plus en plus aux familles de surveillants, gageons qu’une fois de plus notre administration prend toutes les dispositions afin de ne pas stigmatiser le personnel, et tout particulièrement leur progéniture.

Concernant les stagiaires justement. Ceux-ci, à la sortie de leur scolarité, seront mis à disposition d’établissements proches de leur domiciliation. Néanmoins, l’administration Pénitentiaire se garde l’opportunité de les affecter en fonction des nécessités du terrain.

Le 29 novembre (sous réserve d’accord préfectoral), les détenus des M.A. Beauvais et Compiègne, seront transférés sur le nouveau C.P. Les agents de ces deux établissements viendront donc compléter l’effectif dès le lendemain (le 30), du moins pour ceux ayant fait le choix de cette affectation. Pour les autres, délais de route de rigueur, pour intégrer leur nouvelle affectation.

DISPOSITIF ET FORMATION

Du 2 au 17 novembre, tous les agents affectés suivront  une formation de 13 jours, afin de s’adapter à la nouvelle structure.  12 groupes, tous grades confondus seront ainsi formés, et effectueront à tour de rôle, leurs missions régaliennes sur les deux établissements appelés à fermer, afin que les agents de ces structures soient également formés.

LOGEMENT

Le questionnaire envoyé aux 57 agents mutés a reçu un bon accueil, puisque 53 réponses ont été enregistrées sur les attentes de logement, crèches…  Oui, mais les autres ???                                      L’UFAP-UNSa Justice n’a pas manqué de s’interroger sur la quantification du nombre de logements, afin que nul ne se retrouve à la rue, et sur l’éventuel « forum logement ». En réponse, il nous a été précisé que les stagiaires recevront le même type de questionnaire lors de l’amphithéâtre. Le forum logement, oublié, car «  pas faisable ». Quant à l’accueil, la mairie de Beauvais a mis en place une cellule afin de contenter tous les agents.  A suivre de près donc !!!

ORGANISATION DU SERVICE

L’UFAP-UNSa Justice s’est inquiété sur le fait qu’à ce jour aucun planning n’était proposé, et qu’aucune O.S. n’y était associée.

L’administration elle-même ne semble pas avoir de proposition à faire en la matière et parait s’en remettre aux Organisations syndicales pour faire un travail d’élaboration. Le directeur du C.P. Beauvais sera donc le chef de projet. Un groupe de travail composé des organisations syndicales représentatives (3 membres pour l’UFAP, 2 pour FO, 1 pour la CGT)  élaborera un planning dans le respect de la législation. L’UFAP-UNSa Justice forte de ses convictions, travaillera donc sur un service où tous se reconnaitront, notamment sur la place du surveillant, éviter l’isolement, des week-ends plus nombreux, des vacances estivales pour tous…L’organigramme sera provisoire jusque l’ouverture totale en juin 2016.

PÔLE DE RATTACHEMENT D’EXTRACTIONS JUDICIAIRES

L’UFAP-UNSa Justice, n’a pas manqué de souligner le devenir du PREJ Liancourt et de ses agents. Il nous a donc été confirmé que celui-ci serait délocalisé entre juin et septembre 2016.

PERSONNELS ADMINISTRATIFS

L’UFAP-Unsa Justice a voulu faire le point sur le recrutement de nos collègues administratifs. A ce jour, il manque 14 adjoints administratifs. Le C.P. espère en avoir 5 en détachements, et 7 autres par le biais de la refonte territoriale. Il en manquerait seulement 2 dans un premier temps. Deux secrétaires administratives manquent également. Aucun agent contractuel n’est prévu.

DIVERS

Concernant les Correspondant Locaux de Système d’Information (CLSI), les deux demandes ont été validées.

L’UFAP-Unsa Justice, forte de sa représentativité dans toutes les instances, après avoir eu connaissance du livret d’accueil qui sera remis à tous les agents, à souligner « quelques coquilles ».           Les rectifications ont été effectuées, mais nous vous invitons à vous rapprocher de votre syndicat local.

Il sera également demandé aux agents ayant une âme d’artiste, de participer à l’élaboration d’un écusson.

Le service de restauration, sous l’égide de la société ELIOS, devrait être  ouvert dès la garde des murs.

Enfin, le prochain COPIL, qui aura lieu la première semaine de juillet dans le nouvel établissement, sera l’occasion de découvrir ce nouvel outil de travail.

Related posts