dimanche 25 octobre , 2020

Corps de Commandement – 2015/2016

Mes chers Camarades, mes chers Collègues,

Au nom de l’UFAP-UNSa Justice, je vous adresse à tous mes vœux de paix, de joie, de santé et prospérité pour l’année 2016.

Cependant, je ne peux commencer cette missive sans émettre quelques lignes sur les douloureuses tragédies qui ont bouleversé nos esprits et malheureusement retiré la vie d’hommes et de femmes en Janvier et Novembre 2015, mais aussi relater d’autres faits.

Tout en condamnant avec force cette barbarie, solennellement, je tiens à saluer et féliciter l’ensemble des citoyens qui se vouent à la sécurité de notre pays et de ses ressortissants, mais aussi celles et ceux qui participent à la reconstruction des victimes ou de leurs proches.

Naturellement, je porte aussi une pensée toute particulière aux Personnels Pénitentiaires tous corps et grades confondus qui souffrent à la suite de violences portées à leur encontre en milieu professionnel, comme à celles et ceux qui contribuent également et quotidiennement au maintien de l’ordre, de la sécurité publique nationale. Pour finir, je pense également à une partie des nôtres que l’on oublie trop vite, nos aïeuls qui se sont battus pour nos acquis, je cite, nos Camarades retraités.

En ce qui concerne l’année 2015, elle restera un espace-temps sombre, d’une part par les évènements tragiques, mais aussi de par les réponses politiques.

Notre pays est-il encore en capacité de répondre aux risques ?

Nous en sommes sûrs, NON, NON, NON !!!…

Comment depuis la mise en place des différents plans Vigipirate, nos politiques peuvent diminuer les emplois de sécurité publique avec comme excuse la  »RGPP », alors que les menaces d’attentats persistent. Comment l’Etat peut-il assurer la sécurité de ses citoyens lorsque les premiers dirigeants du Pays ne sont plus en phase avec la France d’en bas ? Notre NATION est menacée et l’état d’urgence suffit-il à lui seul aujourd’hui pour garantir notre sécurité ?

Les réponses politiques sont en totales décalages. Dans la pénitentiaire, on a dû revoir le Renseignement Pénitentiaire mais  »au rabais » pour ne trop rien changer. En établissement, vis à vis de l’urgence que l’on connaît à la suite des attentats, on évolue sur les quartiers dédiés, sauf qu’à ce jour nos  »détenus radicaux » ont de beaux jours devant eux, ce sont les seuls à avoir le luxe d’être seuls en cellule contrairement aux autres détenus de droit commun. En termes de suivi, surveillance proprement dite et présence de Personnels, ce genre d’unité est même devenue une mesure économique.

Heureux que le 22 octobre 2015 déjà,  »avant les exécutions gratuites que l’on ne peut oublier », les Personnels Pénitentiaires se sont mobilisés afin de montrer qu’ils ne sont pas « endormis » comme nos technocrates qui laissaient passivement l’institution sombrer.

Ne souhaitant pas plus noircir le tableau, préférant le travail, la prévention avec le combat pour obtenir de réels moyens pour fonctionner véritablement contrairement aux belles paroles pour endormir le monde (AP), je reste persuadé que la position revendicative de l’UFAP-UNSa Justice est des plus courageuses et adaptées.

Militants locaux et régionaux, vous qui ne cessez de dénoncer et de combattre l’injustice sur le terrain, je vous remercie dans un premier temps d’avoir permis de montrer votre capacité à rassembler. Malgré les vacances de postes, les rappels, congés etc…, vous avez su fédérer et impulser la présence de nos forces, militants, sympathisants de tous corps sur les pavés parisiens et permis l’aboutissement du conflit par la signature du relevé de conclusions répondant à l’urgence afin de limiter la casse,  »les créations d’emplois ». Je vous adresse à toutes et tous mes vœux et remerciements.

L’UFAP-UNSa Justice doit pour autant rester vigilante et continuer à travailler la revalorisation du Corps des Personnels de Surveillance, le volet indemnitaire mais aussi poursuivre les discussions relatives au volet statutaire du Corps de Commandement.,

L’UFAP-UNSa Justice s’engage sans relâche à défendre l’avenir des Personnels dont les Officiers.

A tous, Joyeuses fêtes et meilleurs vœux pour 2016.

 

Le Secrétaire National UFAP-UNSa Justice

Luciano DUCCESCHI

151224 – Tract Voeux CDC

 

Related posts