vendredi 15 novembre , 2019

CORPS de COMMANDEMENT – Quand 50% peuvent se transformer en 200%

Les élections professionnelles du 4 décembre prochain approchent à grands pas, et comme d’habitude, elles sont l’occasion pour certains de lancer sans compter un grand flot de promesses…

Tout d’abord, il est important de rappeler qu’à partir de 2015, toutes les décisions prises devront pour être validées, recueillir au moins 50% de représentativité syndicale (réforme du dialogue social signée par CGT- CFDT- MEDEF).Quand on connaît le paysage syndical actuel, il n’y a pas quoi se réjouir !!! 

L’UFAP-UNSa Justice 1ère organisation syndicale dans l’Administration Pénitentiaire, si elle n’obtenait pas cette représentativité de 50%, devrait faire « alliance » avec d’autres partenaires sociaux. Et c’est là que tout pourrait éventuellement se gâter… 

Car l’UFAP-UNSa Justice a le profond désir de concrétiser une réforme pour le Corps de Commandement. Sans cette représentativité de 50 % ou absence de consensus avec une ou plusieurs OS pour l’atteindre, cette dernière pourrait être mise à mal.… 

100% contradictoire et hypocrite !

L’Organisation Patronale « leader-pschitt » actuelle dans le Corps de Commandement a, pour la réforme du Corps d’Encadrement et d’Application, par principe d’opposition à l’UFAP (blocage physique des négociations à la DAP), refusé toutes avancées. Il est à noter que cela ne les a pas empêché au passage d’en accepter les bénéfices, tout en tentant de nous salir. 

Que feront-ils lorsqu’ils auront à trancher pour cette réforme du Corps de commandement ? 

Comment expliqueront-ils à leurs adhérents et Personnels qu’ils n’ont pas signé la réforme pour le CEA et que celle du Corps de Commandement doit être signée? Auront-ils, comme pour l’article 10 ou encore l’article 57 de la Loi Pénitentiaire, la même excuse ? « ce n’est pas nous, c’est FO-PD ! » signifiant Personnels de Direction qui viennent d’obtenir EUX 400000,00 euros pour 2015 en vue de leur réforme…  

Le secrétaire général du SNP-FO personnels de surveillance, en étant relégué à la 8ème place derrière les élites de son syndicat « les Directeurs » sur leur liste électorale pour une instance aussi importante que le Comité Technique Ministériel, montre incontestablement à quel point le Personnel de surveillance a la main sur son avenir…  

Avec les 50% minimum nécessaires, nous vous assurons d’agir à 200% pour les personnels, tous les personnels !

Faîtes le bon choix en votant pour l’UFAP-UNSa Justice.

141201 – CDC – Quand 50% peuvent transformer….

Related posts