vendredi 12 juillet , 2019

Coups pour Coups ! UR Dijon

Jeudi 2 octobre 2014, au Centre de Détention de Joux la Ville notre  collègue, notre Copain, notre Camarade Yohan recevait plusieurs coups de poing au visage, entraînant une fracture du nez et une blessure psychologique indescriptible.

Il y a à peine quinze jours, c’était notre Copain Manu au Centre Pénitentiaire de Varennes le Grand !

Et encore avant, l’Ami Pascal à Chateaudun !

 Nous pourrions remplir rien que pour cette année, une page entière de prénom de nos Collègues laissés sur le carreau gratuitement par des racailles dont l’expression collective ne passe pas par cette « merde » d’article 29, mais par des codes bien à eux.

Ceux là, nous les connaissons, car nous les pratiquons au quotidien, NOUS, et par conséquent pourquoi nous étonnerions-nous de ces comportements abjectes !

Mais derrière tout cela, comme l’écrit si bien, notre Responsable Local UFAP de Joux la Ville, Cyril Jacquet, il y a réellement des Responsables……..mais pas coupables diront-ils.

Cyril nomme largement  la structure Direction Interrégionale comme étant responsable de cet acte odieux, parce qu’il ne connaît pas vraiment l’organigramme de la DISP et sa part d’erreurs de casting !

Nous, en revanche nous savons qui est à l’origine de ce chaos et pourquoi nos Copains en ramassent pleins la gueule au quotidien. En effet, derrière la structure DISP, il y a des Fonctionnaires, parfois placés à des postes stratégiques alors que leur cursus professionnel démontre une totale incompétence dans ce domaine.

Ainsi, nous parlons bien du Département de la Sécurité et de la Détention dont la responsable avant d’être parachutée là, avait effectué la quasi-totalité de sa carrière au Cabinet des différents Directeurs Interrégionaux, où elle s’extasiait quotidiennement en entretenant des secrets de polichinelle.

Aujourd’hui, cette personne joue chaque jour au jeu de hasard avec la tête de nos Collègues, en refusant au gré de ses humeurs le transfert de tel ou tel détenu pour des raisons assez spatiales, dont elle seule en comprend le bien fondé.

Au-delà de cette journée du 2 octobre 2014, citons un exemple qui en dit long sur le niveau d’inconscience de cette responsable et dont les conséquences auraient pu être collées sur le dos des Copains sur le terrain.

Cet été, un détenu a mis le feu dans sa cellule au quartier disciplinaire, suite à l’intervention des Personnels, celui-ci a été sorti de la cellule. Résultat de l’opération, des Personnels intoxiqués et un poumon en moins pour le détenu responsable de sa propre connerie.

Sauf que !!!!

Ce détenu bloquait une cellule au quartier disciplinaire depuis …… 60 JOURS …….et a commis cet acte, pour au final être transféré !

60 JOURS sans que cette responsable ne bouge le petit doigt !

60 JOURS durant lesquels, ce détenu aurait pu massacrer un Copain !

60 JOURS où à n’importe quel moment, du fait de cet entêtement imbécile, des Personnels auraient pu se retrouver mis en examen pour avoir mal maîtrisé un forcené !

60 JOURS durant lesquels les Personnels de l’ERIS, que cette responsable ne supporte pas, auraient pu intervenir pour transférer cet abruti !

Voilà la vérité VRAIE, si nos Copains tombent chaque jour, c’est uniquement parce que des responsables irresponsables jouent avec leur tête, par ignorance, voire par abus du petit pouvoir qui leur est conféré.

Alors maintenant, au regard du chaos dans lequel se retrouve cette Région, au sein de laquelle le dialogue social a muté en dialogue de sourd, au sein de laquelle nos interpellations multiples et variées restent sans AUCUNE réponse, nous allons rendre coups pour coups, organiser la révolte des Personnels qui n’attendent que ça.

Le 9 octobre 2014, l’Union Régionale réunira son Comité Directeur, afin d’aborder avec l’ensemble des Militants Locaux, la manière avec laquelle nous allons FRAPPER, et TOUS  les coups seront permis.

Quant à Toi, Yohan, Manu , Pascal et TOUS les autres, sachez à quel point votre situation nous affecte au moins autant qu’elle laisse indifférents ces Fonctionnaires dénués de tout affect.

Nous sommes avec Vous et nous ne laisserons plus la banalité s’installer face à ce genre d’actes odieux de par leur gratuité.

coupspourcoups

 

 

Related posts