Courrier BL Polynésie – DAP – Situation des élèves de la 190 eme promotion

Madame la Directrice,

Nous venons d’être informés par courriel émanant du Chef de la Mission des Services Pénitentiaires d’Outre Mer, de la décision prise ce Vendredi par vos services concernant les élèves Polynésiens de la 190ème promotion.

Nous confirmons que la livraison du Centre de Détention de Papeari accuse un retard de 4 mois, et que de ce fait, la mise en service est du coup programmée pour le début mai 2017. Compte tenu de ce retard, des arbitrages ont été pris par la Direction de l’Administration Pénitentiaire, et communiqués ce jour aux élèves Polynésiens de façon formelle par la Direction de l’ENAP.

Sur les 201 élèves Polynésiens, 37 d’entre eux quitteront l’ENAP entre le 13 et le 15 Octobre 2016 pour prendre provisoirement leurs fonctions au CP de FAA’A le 7 Novembre 2016, après avoir pris leurs congés et délais de route.

Le solde des élèves, qui devrait être de 164, sera affecté en renfort en métropole jusqu’au 16 Décembre 2016. Ils seront ensuite placés en délais de route, puis en congés, pour une prise de fonction à Faa’a ou à Papeari, le 30 janvier 2017.

Les critères de choix pour les 37 affectés provisoirement à FAA’A seront déterminés:

– soit par le classement en sortie d’ENAP

– soit au regard de la situation familiale

En conséquence, la totalité des stagiaires affectés au CD de Papeari, prendra ses fonctions le 30 janvier 2017. Aussi, entre le 30 janvier et la mise en service de l’établissement, il leur sera dispensé un programme ambitieux de formation, sachant qu’il y aura parallèlement, une période de garde des murs suivie d’une marche à blanc.

Voici en substance ce que contenait ce courriel. A la lecture de ceci, nous nous interrogeons une fois de plus sur le manque de professionnalisme dont font preuve tous vos services depuis le lancement du recrutement des surveillants du CD de Papeari.

Cette situation n’étant pas imputable aux élèves, l’UFAP-UNSa Justice vous demande par conséquent des garanties :

  • Concernant la prise en charge des billets d’avion: Rappelez-vous, Mme la Directrice, que nous vous avions saisi par rapport à l’injustice de cette prise en charge par les lauréats. Qu’adviendra t-il dorénavant du montant de ce billet d’avion, pour lequel les élèves et l’école s’étaient engagés par le biais d’une convention?… Le report de la date de retour au mois de Décembre, à quelques jours des fêtes de fin d’année, engendrera forcément un surcoût. Qui devra une fois de plus en assumer les conséquences ?… Puisque vous maintenez votre position dans la prise en charge de ces billets d’avion, l’UFAP-UNSa Justice vous demande un engagement pour que la somme réclamée aux élèves ne soit pas soumise à ces pénalités.
  • Concernant le nombre d’élèves en formation: Les élèves en sont actuellement au 2ème cycle ENAP dans leur formation et il est complètement effarant de constater qu’aucun de vos services n’est capable de nous donner le même nombre d’élèves. Pour l’ENAP, il y a 204 élèves en formation, la MSPOM en décompte 201. Nous tenons à vous rappeler également que l’organigramme de Papeari compte 137 surveillants et que même avec les postes vacants sur Faa’a, le départ des futurs lauréats aux différents concours (1er surveillants et officiers) et les quelques probables départs à la retraite, nous arriverons péniblement à 170 vacances de postes. L’UFAP-UNSa Justice vous demande aussi un engagement pour que TOUS nos élèves surveillants, peu importe leur nombre, soient bel et bien affectés en Polynésie le plus rapidement possible. Nous ne voulons plus de mauvaises surprises de dernière minute.
  • Concernant le maintien de plus de 160 Polynésiens en Métropole: La formation se terminant en Octobre 2016, nos Polynésiens devront du coup rester 2 mois de plus en Métropole. La majorité d’entre eux n’ont pas de famille sur le Territoire hexagonal, où logeront-ils après l’ENAP ?… L’UFAP-UNSa Justice vous demande de garantir au minimum la prise en charge des déplacements, des logements et la restauration des élèves, qui seront stagiaires sur leur lieu d’affectation provisoire.
  • Concernant le traitement : Les élèves étaient censés prendre leurs fonctions en Novembre 2016. La majorité d’entre eux ont eu à suspendre ou à adapter les échéances sur leurs encours bancaires le temps de la formation. Ils vont maintenant devoir expliquer à leur banquier qu’ils ne pourront pas tenir leurs engagements de départ. L’UFAP-UNSa Justice demande à ce que les élèves perçoivent leur salaire indexé à partir de la date de prise de fonction initialement prévue.
  • Concernant les congés : Les élèves qui rentreraient le 16 Décembre 2016, seront placés en congés annuels jusqu’au 29 Janvier 2017, pour une prise de fonction au 30 Janvier, soit 42 jours de congés!… Nous n’osons même pas imaginer ce que va être le reste de l’année 2017 pour ces agents, une fois leurs congés épuisés. L’UFAP-UNSa Justice demande à ce que les agents soient placés, dès leur retour en Polynésie, en congés exceptionnels jusqu’à leur prise de fonction.
  • Concernant les futurs lauréats du concours de 1ers surveillants pour Papeari : Les recrutements sont en cours et la formation ENAP doit démarrer au mois de juillet, pour une durée de 13 à 16 semaines. Qu’en sera-t-il des surveillants issus du CP de Faa’a, lauréats de ce concours. Devront-ils également entrevoir une prolongation de leurs séjours en Métropole jusqu’en Décembre 2016 ?… L’UFAP-UNSa Justice demande qu’une réflexion soit menée dès maintenant sur les conditions de cette formation. Avec le retard annoncé de la livraison du chantier, est-ce pertinent de priver le CP de Faa’a de surveillants titulaires à partir de Juillet 2016, en sachant qu’ils ne pourront exercer en tant que 1ers surveillants sur Papeari avant Janvier 2017.
  • Nous sommes très interrogatifs quant aux critères qui seront retenus pour l’affectation des 37 surveillants par vos services ?!…

Toutes nos préoccupations sont légitimes Madame la Directrice, le retard sur le chantier n’est certes pas de votre fait et l’effort consenti par vos services pour que nos jeunes Polynésiens soient dans leurs familles pour les fêtes de fin d’année est tout à fait louable. L’UFAP-UNSa Justice souhaite que vous preniez en considération nos observations, pour que les élèves ne soient pas les seuls à faire des efforts pour supporter la situation actuelle.

Dans l’attente de vous lire, veuillez accepter Madame la Directrice, nos salutations distinguées.

Le Secrétaire Local,

Pascal URIMA.

Réponse UFAP 20.05.16 décision DAP promo 190

Related posts