COUTANCES EN ACTION

Suite à un taux de surpopulation pénale qui dépasse l’entendement sur la Maison d’Arrêt de COUTANCES, les personnels ont décidé une action ponctuelle devant les portes de l’établissement ce lundi 25 janvier 2016.

Une quinzaine de personnels s’est donc rassemblée devant la Maison d’Arrêt pour faire un point presse et mettre l’Administration Pénitentiaire en demeure de procéder à un désencombrement de l’établissement.

Les Délégués Syndicaux ont par ailleurs été reçus en audience par le Procureur de la République pour échanger sur leurs conditions de travail et l’insécurité grandissante des personnels du fait de ce taux d’occupation.

Fort de cette mobilisation à laquelle l’UFAP-UNSa Justice a pris toute sa part, des engagements ont été pris par la Direction Interrégionale des Service Pénitentiaire de RENNES et une quinzaine de transferts devrait être réalisé dans les jours prochains.

Satisfait par cette première mesure, les personnels ont décidé d’accorder leur confiance aux engagements pris par la direction et ont, de fait, levé le piquet.

L’UR UFAP-UNSa Justice de RENNES félicite les agents pour leur initiative et restera attentive à la mise en application des engagements donnés aux personnels de COUTANCES.

L’UR UFAP-UNSa Justice regrette néanmoins que ces mesures de désencombrement n’aient pas été réalisées dès les premières alertes pointées par les personnels qui, mieux que personne, connaissent leur détention et savent lire l’avenir au travers d’un climat qui habite une détention.

Le Bureau Régional UFAP-UNSa Justice

Le 25 janvier 2016

Related posts