mercredi 02 décembre , 2020

CP Béziers: Tout est sous contrôle…!

À Béziers, le 1er avril 2020.

Un Opinel, 21 téléphones, 10 cartes SIM, 245 grammes de résine, 12 grammes d’herbe, des produits illégaux de musculation (seringues etc), une multitude d’objets de confort tant inutiles que prohibés (guirlande électrique etc)… Telles sont les récoltes de ces deux derniers jours sur les centres de détention… Mais pas de panique !!! Car selon la ministre garde des sceaux : Tout est sous contrôle !

En effet, le mardi 31 mars 2020 un détenu du CD1 a escaladé le grillage de la cour de promenade est s’est retrouvé dans les zones neutres afin de récupérer des projections. Grâce à la réactivité des agents présents, l’incident a pu être maîtrisé rapidement. À croire que nos chers pensionnaires ont la mémoire courte… !

Les sanctions prises suite aux événements survenus le samedi 21 mars sur ce même bâtiment n’ont visiblement pas été à la hauteur de leur indiscipline !!! Dans un même temps des fouilles inopinées sur le CD2 ont permis de saisir une importante quantité de téléphones, drogues et autres objets interdits.

Tout est sous contrôle… ! Et comme il en faut toujours plus à nos résidents, les fouilles du CD2 du mercredi 1er avril 2020 ont de nouveau permis de confisquer téléphones, SIM, produits illicites pour la musculation, herbe et résine. Ces fouilles démontrent bien à nos chères têtes pensantes parisiennes et autres lobbys anti-prison que les fouilles de cellules et les fouilles à corps restent et resteront le meilleur moyen pour assurer notre sécurité et découvrir les objets prohibés au sein de nos détentions. Le « butin » récolté sur ces deux derniers jours laisse à penser que la tension au sein de la détention va monter d’un cran et ce, dans un délai très bref !

Voilà pourquoi L’UFAP-UNSa Justice demande, en concordance avec sa lettre ouverte du 26 mars 2020, le maintien du régime fermé pour ces structures.

L’UFAP-UNSa Justice félicite les personnels pour leurs disponibilités et leur professionnalisme.

L’UFAP-UNSa Justice demande à notre direction de faire passer un message fort à la population pénale avec des sanctions exemplaire !

L’UFAP-UNSa Justice demande qu’une fouille sectorielle soit effectuée sur l’ensemble de la structure.

Haezebrouck Cyril

Secrétaire local UFAP-UNSa Justice

Related posts