jeudi 24 octobre , 2019

CP LE HAVRE : ACTE DE TERRORISME SUR LES PERSONNELS !…

L’UFAP UNSa Justice apporte son soutien inconditionnel à nos camarades sauvagement agressé hier au CP Le Havre ainsi qu’à leur famille et leurs proches. Nos pensées fraternelles vont également vers l’ensemble des Personnels de l’établissement.

La 1ère Organisation Syndicale du ministère de la Justice soutient et soutiendra toutes les actions qui pourront être menées par les Personnels !… Leurs revendications sont légitimes !…

Il s’agit d’une tentative d’assassinat !… Si les mots prononcés par l’odieux auteur laissaient planer bien plus qu’un doute quant à ses motivations, aujourd’hui le caractère terroriste est retenu par le Parquet. Appelons un chat un chat… s’il y a caractère terroriste, il y a bien :

Encore un attentat en milieu carcéral !…

Ce nouvel attentat et la banalisation de la violence avec armes envers les Personnels pénitentiaires nécessitent une réponse institutionnelle forte !… La ministre de la Justice et le directeur de l’administration pénitentiaire sont dans l’obligation de prendre leurs responsabilités politiques, législatives et administratives !…

L’UFAP UNSa Justice n’acceptera pas la défaillance, voire la démission, de l’Etat et de l’administration dans son obligation à assurer la sécurité de celles et ceux qui les représentent, qu’ils portent un uniforme ou non !… L’organisation de la détention, sa gestion quotidienne ainsi que les méthodes de prises en charge doivent être modernisées de toute urgence !… Le volet sécuritaire du relevé de conclusions 2018 et l’ensemble des dispositions en faveur des Personnels doivent s’appliquer de la façon la plus stricte, n’en déplaise à certains directeurs et autres !…

Le code de procédure pénale doit permettre de prendre en charge les détenus en fonction de leurs profils pénaux et carcéraux, avec des dérogations en matière terroriste !… La création de structures adaptées, revendication de notre Organisation Syndicale depuis près de 30 ans et à laquelle tout le monde se raccroche aujourd’hui, est une évidence pour tous, sauf pour nos décideurs !… La DAP doit donner aux Personnels les moyens structurels et organisationnels de gérer ce qui est devenu aujourd’hui ingérable !…

L’État doit reprendre le contrôle de ses prisons !… Il en va de l’intégrité des Personnels pénitentiaires et de la société !…

L’UFAP UNSa Justice exige l’application sans condition du relevé de conclusions de 2018. Les 1500 places prévues pour les terroristes et les radicalisés doivent se concrétiser sans délais !…

Le travail en équipe doit être institutionnalisé dans l’ensemble des établissements malgré la réticence des chefs d’établissements !… Les Personnels pénitentiaires ne sont plus en mesure de contrôler l’incontrôlable et encore moins de tolérer l’intolérable !…

Pantin, le 21 juin 2019

Pour l’UFAP UNSa Justice,

Le Secrétaire Général,

Jean-François FORGET

Related posts